Revue de presse des principaux journaux Marocains

Art & Culture

Essaouira à la rencontre de Manama, Charjah et Paris

13.12.2018 - 21:01
A l’initiative de «Thinkers and doers», le Centre Pompidou à Paris vient d’abriter un dialogue entre quatre villes représentant trois continents : Essaouira (Afrique), Manama et Charjah (Asie) et Paris (Europe).
Cette rencontre intitulée «Culture et diversité : au cœur d’une autre citoyenneté» organisée le 10 décembre 2018 au Centre Pompidou a été marquée par la participation d’André Azoulay, Conseiller du Roi et président fondateur de l’Association Essaouira-Mogador, Sheikha Mai Bent Mohammed Al Khalifa,  ministre de la Culture de Bahrein, Manal Attaya, directrice générale de l’Autorité des musées de Charjah, Catherine Guillou, directrice des audiences du Centre Pompidou, et Amandine Lepoutre, co-présidente de « Thinkers and doers » à l’origine de cette rencontre-débat.
Pour André Azoulay, « le grand mérite et le grand miracle du développement à travers la culture est que cela nous protège et nous empêche de travestir notre histoire». Il a, par ailleurs, souligné l’importance de la culture pour créer un dialogue entre les civilisations  et les confessions.
«Au Maroc, pays où s’agrègent une multitude de cultures différentes, comme partout dans le monde arabe, il est important de reconnaître toutes ces identités  et de créer des occasions de connaître les cultures de chacun. La culture constitue un véritable levier identitaire», a-t-il tenu à préciser.
Pour la ministre de la Culture de Bahrein, «la culture triomphe toujours. Elle est un outil de résistance». Elle a introduit le dialogue en présentant les initiatives mises en place en vue de promouvoir  la culture bahreïnie et de mobiliser la jeunesse à cette fin.
Manal Ataya, directrice générale de l’Autorité des musées de Charjah aux Emirats arabes unis, a de son côté insisté sur la nécessité des lieux culturels pour donner à chacun, à  chaque art et chaque culture un terrain d’expression. Selon elle, c’est dans ces écrits culturels que les rencontres  peuvent se faire et assurer la tolérance.
Catherine Guillou, directrice des audiences du Centre Pompidou, a saisi l’occasion pour mettre en avant les projets dudit centre pour le développement des territoires délaissés. Des coopérations sont à cet effet menées avec des villes comme Clermont-Ferrand en vue de développer certains quartiers en faveur des jeunes notamment.
Plaçant la culture au cœur de leur processus de développement, Essaouira, Manama, Charjah et Paris se sont ainsi rencontrées, représentées par quatre figures des cultures arabe et européenne, pour échanger témoignages, et  « questionner  la culture en tant que donnée structurante de l’histoire et de l’avenir des villes et comme socle identitaire pour réinventer la citoyenneté ».
» Source de l'article: liberation

Autres articles