Revue de presse des principaux journaux Marocains

Art & Culture

Intellectuels et pouvoir, quelles relations ?

03.01.2019 - 18:01
Quelles relations les intellectuels entretiennent-ils avec le pouvoir ? Une question itérative certes, mais non moins d’actualité. Les amis du nouvelliste Rachid Chbari, décédé il y a un peu plus d’un mois, entendent lui rendre hommage samedi 5 janvier à Kénitra, à travers cette thématique d’une brûlante actualité.
Cet échange qui aura lieu au siège de l’Association des avocats à Kénitra, verra la participation de différentes personnalités, telles que le sociologue Jamal Fezza, la romancière Halima Zinelabidin, l’écrivaine Fatima Zahra Lamrabat, le nouvelliste Ahmed Bouzfour, l’écrivain Mohamed Chaib, la romancière Zoulikha Lmoussaoui El Akhdari, le philosophe Ahmed Ferhan et l’historien Tayeb Bayad.
Les difficiles moments que connaît la dynamique sociale au Maroc ont imposé cette problématique tant ressassée par les acteurs sociaux, culturels et politiques, que ce soit lors du Hirak du Rif, des événements de Jérada ou encore à l’occasion de moments de crise politique, précise Abdellah Stitou, critique supervisant cette rencontre. Et d’ajouter que les relations entre intellectuels et pouvoir ne cessent de se diversifier et de prendre différentes formes, ce qui nous incite, encore une fois, à revisiter cette thématique. La rencontre permettra également de consacrer un temps à la dédicace du nouvel ouvrage collectif en langue arabe : « Esthétique du discours narratif, lectures dans le recueil de nouvelles de Rachid Chbari : Beauté des cimetières », paru fin 2018 aux éditions « Rawnak Al Maghrib », sous la supervision de Fatima Zahra Lamrabet.  L’après-midi, ce sera le rendez-vous avec des témoignages directs des amis,  collègues et camarades de feu Rachid Chebari, en présence de sa famille.
» Source de l'article: liberation

Autres articles