Revue de presse des principaux journaux Marocains

Art & Culture

Abdallah Ibrahim sous la plume de Zakya Daoud

12.01.2019 - 12:12

Nouvelle publication chez Les Éditions la Croisée des Chemins

Qui est Abdallah Ibrahim ? Ce fut le président du Conseil du gouvernement marocain de fin 1958 à mi-1960. Cette information, assez peu connue, est relayée par la célébrissime auteure Zakya Daoud qui vient de publier sa nouvelle œuvre «Abdallah Ibrahim, l’histoire des rendez-vous manqués» chez Les Éditions la Croisée des Chemins.

L’auteure livre, selon les éditions initiatrices, «dans une biographie fascinante le destin de cette figure exceptionnelle de la politique marocaine».

A propos de la courte durée du mandat de cet homme, la même source précise que par ses réalisations et ses ambitions celui-ci a marqué de son empreinte le paysage politique marocain.

Quant à la renommée d’Abdallah Ibrahim, elle est l’apanage de quelques générations. «Quelques-uns se souviennent vaguement d’un homme politique. Les plus âgés se rappellent le président du Conseil qui, au début des années 60, fit bouger les lignes», précisent les éditions en remontant le temps. Mieux encore, cette personnalité a une aura qui a fait d’elle une exception. Dans ce sens, la Croisée des Chemins indique que quasiment personne ne mesure l’importance de cette figure d’autorité morale et de conscience politique. «Un humaniste porteur d’une éthique intransigeante qui a bataillé contre toutes les formes d’inertie», enchaînent les éditions concernant ce personnage. Le lecteur découvrira également une autre facette de cet homme. «Distancié vis-à-vis des traditions et de la religion, il a réfléchi sur l’histoire et sur l’Islam et proposé des réflexions détonantes», poursuit la même source.

De surcroît, Abdallah Ibrahim a su résister à l’opportunisme politique et a fait de sa vie un reproche vivant et permanent à toutes les entreprises de corruption. «Cet honnête homme était attentif aux autres et méprisait l’argent ; deux attributs suffisamment rares pour susciter la curiosité», qualifie l’éditeur. D’où l’intérêt de décortiquer la pensée de cet intellectuel pour être connue.    

Ce qui a permis à Zakya Daoud de retracer l’histoire des rendez-vous manqués de cet homme exceptionnel c’est d’avoir côtoyé celui-ci à plus d’un titre. Dans l’intrigue, l’écrivaine revient sur toute la vie d’Abdallah Ibrahim, de sa naissance jusqu’à sa disparition, en passant par son action et ses interactions avec les hommes et les femmes politiques de son époque. De son vivant, cette personnalité était également professeur de sciences politiques, passionné d’histoire, aimé et admiré par ses étudiants. «Avec constance et courage, il a gardé son honnêteté proverbiale, sa moralité intransigeante, son éthique radicale et sa relative modération politique ; quitte à s’attirer les disputes et railleries de ses détracteurs comme de ses partenaires», détaillent les éditions. 

Pour mieux illustrer cette histoire, Zakya Daoud a eu recours à des photographies et documents d’archives, cédés par la famille Ibrahim. De quoi consolider la véracité des faits et mieux instruire les lecteurs sur le parcours de cet homme qui mérite d’être connu.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles