Revue de presse des principaux journaux Marocains

Art & Culture

FICM de Tétouan 2019 : Hommage à Nelly Karim et Mohamed Choubi

15.03.2019 - 17:02

Le cinéaste espagnol Luis Miñarro sera aussi honoré pour l’ensemble de ses films

Comme chaque année, le 25ème Festival du cinéma méditerranéen de Tétouan (FCMT), dont les travaux se tiendront du 23 au 30 mars, prévoit de rendre hommage à des personnalités artistiques ayant contribué au développement du septième art. Parmi les artistes choisis d’être honorés cette année, figure l’actrice égyptienne Nelly Karim qui a pu, en peu de temps, s’imposer comme un grand nom dans le cinéma égyptien et arabe. Elle a incarné différents rôles dans de nombreux films tels que «Sahar El Ayoun», «Fuite de la momie» et «Alexandrie-New York».

L’actrice a impressionné par son interprétation du personnage de la femme égyptienne dévouée à sa famille dans le long-métrage «Clash» (ayant représenté l’Egypte lors du Festival de Cannes en 2016). Elle a réussi, dans ce film, et comme à son habitude, de se glisser avec brio dans la peau d’une infirmière raflée par la police et emmenée avec son époux et son fils dans un fourgon plein de monde, et ce pendant la période d’agitation et de bouleversement ayant mené à la destitution de l’ancien président Mohammed Morsi. Au fil de son parcours d’actrice, Nelly Karim a remporté plusieurs prix lors de grandes manifestations cinématographiques tenues en Egypte et à l’étranger.

Les travaux de cette 5ème édition seront aussi marqués par l’hommage rendu à l’acteur Mohamed Choubi. Ayant fait ses débuts au théâtre amateur à Marrakech, l’artiste marocain a décidé ensuite de découvrir le monde du cinéma à travers son interprétation à des différents personnages dans plusieurs films marocains et internationaux. «Le Festival décide de rendre hommage à cet acteur marocain qui se distingue par l’étendue de sa culture et par son talent exceptionnel», selon les organisateurs.

Mohamed Choubi a réussi à garder son empreinte dans le septième art par ses nombreux rôles dans des films tels que «Soif» de Saâd Chraïbi, «Deux femmes sur la route» de Farida Bourquia, «Le cheval de vent» de Daoud Oulad Syad, «Mille mois» de Faouzi Bensaïdi, « Jeu des espions» de Tony Scott et «Femme écrite» de Lahcen Zinoun. 

Un autre hommage sera également rendu, lors de ce 25ème festival, au célèbre réalisateur et producteur espagnol Luis Miñarro.  Il a enrichi le cinéma espagnol et international par plusieurs films, dont la majorité est réalisée dans la catégorie du «cinéma d’auteur». Son long-métrage «L’oncle Boonmee» lui a valu la Palme d’Or lors du Festival de Cannes 2010. Il est à noter que le cinéma palestinien sera mis à l’honneur lors de cette 25ème édition. Les cinéphiles et simples tétouanais sont ainsi invités à voir de nouveaux films palestiniens, notamment «Tournevis» de Bassam Jarbawi, «Villa Touma» de Sahi Araf, «Emwas» de Dima Abu Ghosh, «L’exode» de Hind Shoufani, «Bonboné» de Rakan Mayasi, «Le tuyau» de Sami Zaârour, «Zone C» de Salah Abu Nimah, «Le perroquet» de Darren Salam et «La vie des pigeons» d’Abou Shanab.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles