Revue de presse des principaux journaux Marocains

Art & Culture

«Trésors de l’Islam en Afrique» : 250 œuvres d’art témoignant de 13 siècles d’histoire

15.08.2019 - 19:23

Alliant art, archéologie, architecture et ethnographie

A partir du 17 octobre et jusqu’au 25 janvier prochains, Rabat, ville des lumières, accueillera «Trésors de l’Islam en Afrique, de Tombouctou à Zanzibar». Cette exposition inédite sera organisée dans trois espaces de la capitale: le Musée Mohammed VI d’art moderne et contemporain (MMVI), la galerie Bab El Kébir et la galerie Bab Rouah. Elle mettra en lumière 13 siècles d’histoire à travers un voyage dans le temps alliant art, archéologie, architecture et ethnographie dont témoignent près de 250 œuvres d’art patrimoniales et contemporaines, provenant de collections publiques et privées du Maroc, d’Afrique et d’Europe. Selon les organisateurs, l’exposition explorera des cultures de l’Islam en Afrique subsaharienne.

«Elle s’attache à relater l’histoire de la diffusion de l’Islam en Afrique subsaharienne et à montrer pour la première fois la production artistique de ces sociétés musulmanes», explique-t-on. Ceci étant, l’exposition dresse un parcours en trois axes : les chemins de l’Islam, les gestes du sacré et les arts de l’Islam au sud du Sahara. Le premier axe de l’exposition mettra en exergue les différentes voies de l’islamisation, avec l’Islam qui, dès le VIIIe siècle, pénètre au sud du Sahara par les réseaux commerciaux qui se dessinent à l’est, puis à l’ouest avant de se diffuser par le biais des grandes routes de pèlerinage et des centres du savoir. Le second axe met en relief, quant à lui, la richesse des pratiques religieuses du continent africain, notamment le rôle des confréries soufies dès les XVIIIe-XIXe siècles.

Enfin, le dernier axe invite le visiteur à une expérience portant sur la diffusion de formes et de savoir-faire à travers le continent dévoilant les particularités stylistiques et techniques qui ont contribué au rayonnement des populations du sud du Sahara. Il faut noter que cette exposition est organisée en collaboration avec l’Académie royale du Maroc, l’Institut du monde arabe, le ministère de la culture et la Fondation nationale des musées. Au cours de cet événement, l’Académie du Royaume accueillera une série de conférences, au rythme d’une par mois pendant huit mois, et fera intervenir des experts, des historiens, des professeurs et des chercheurs d’horizons divers. Huit conférences ayant notamment pour sujet «L’islamisation de l’Afrique au Moyen-Âge», «Coran et livres de dévotion au Prophète en Afrique musulmane», et «L’esclavage africain subsaharien dans le système atlantique».

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles