Revue de presse des principaux journaux Marocains

Aujourdui

Tous les chiffres de la criminalité à Casablanca en 2013: Plus de 91 000 arrestations

06.02.2014 - 12:04

En 2013, 91.687 personnes ont été arrêtées par les services de police du Grand Casablanca, apprend-on du rapport annuel 2013 relatif à l’activité de la police dans la capitale économique.

Ce nombre, toujours selon le rapport annuel rendu public par la préfecture de police à Casablanca, a enregistré une augmentation de 18% par rapport à l’année 2012 durant laquelle le nombre des arrestations n’était que de 77.266 personnes. En fait, ces milliers de suspects épinglés tout au long de l’année 2013 représentent le fruit de la résolution de 88,42% du nombre total (95.836) des affaires inscrites dans les registres de la police.

Ce qui prouve que les limiers de la capitale n’hésitent pas à déployer tous les efforts pour faire régner la sécurité dans cette ville de 4 millions d’habitants. Ces efforts avaient un impact significatif et durable sur le recul du nombre des vols commis par les malfrats durant 2013. À ce propos, le rapport souligne que ce recul est de l’ordre de 11,22% par rapport à 2012.

Dans le détail, le rapport précise que toutes sortes de vols ont enregistré un nombre de 21.884 contre 24.651 affaires de vols enregistrées 2012. En effet, ce sont les vols simples qui se hissent au podium avec 1.349 affaires, suivis des vols de vélomoteurs qui ont enregistré un chiffre de 468 affaires. Les vols avec violence, au nombre de 380 affaires sont en troisième position. Viennent après, les vols à la tire avec 337 affaires, et à l’arraché avec 280 affaires. À la dernière place, on trouve les vols à l’intérieur des voitures avec 121 affaires. Soulignons que le vol des vélomoteurs a connu le plus important recul, dans cette catégorie des vols, avec une proportion de -27,79%.

Dans la catégorie des «homicides», le rapport affiche une baisse relative en comparaison à 2012. Les services de police n’ont enregistré, à ce propos, que 35 affaires d’homicide volontaire, 4 affaires d’homicide involontaire et 33 affaires de coups et blessures ayant entraîné la mort sans l’intention de la donner. Quant aux tentatives d’homicide, les services de police se sont dépêchés à 59 reprises sur la scène du crime. Ces affaires se rapportant aux crimes de sang ont été toutes solutionnées par les différents services de police. Ces derniers ont élucidé, durant l’année 2013, des affaires de meurtres qui ont été commis en 2012. C’est la raison pour laquelle on remarque que le rapport signale que le taux des affaires de meurtres résolues en 2013 arrive à 124,06%.

Par ailleurs, le rapport affirme que les affaires de violence, de menace et insulte, de coups et blessures et de coups et blessures avec l’arme blanche se sont accrues relativement avec un taux de 9,62% par rapport à 2012. De 20.195 affaires en 2012, elles sont passées à 22.138 en 2013.

Concernant les affaires de trafic de drogue, le rapport souligne que les différents services de police de la capitale économique avaient examiné, durant l’année écoulée, 12.410 affaires, enregistrant par conséquent un accroissement de 19,73% par rapport à 2012 dont le nombre était de 10.365. Lors de leurs opérations pour la lutte contre le trafic de drogue, les policiers ont saisi 119.611 comprimés psychotropes, 865,89 kg de chira, 1,447 tonne de kif en tige, 7, 891 kg de cocaïne, 246,435 kg de Maâjoune et 324,228 kg de tabacs en feuilles.
Quant à la criminalité en col blanc, le rapport révèle qu’elle a connu une hausse en passant de 12.853 affaires en 2012 à 13.622 en 2013.

Avec 13.362 affaires, le délit d’ivresse s’est placé, en 2013, à la tête des affaires de mœurs qui compte 15.247 affaires. Ce dernier nombre n’était que de 12.071 affaires en 2012, enregistrant, par conséquent, une hausse de 26,31%.

Dans les établissements scolaires et leurs alentours, les services de police casablancais ont effectué, durant l’année scolaire dernière, 2.201 interventions dont 108 se rapportant aux vols, 595 concernant le trafic et la consommation de la drogue, 164 relatives à l’ivresse, 25 ayant trait au harcèlement sexuel, 100 suite à la violence commise contre les enseignants et 71 interventions suite à la violence entre les élèves.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles

newsletter

Articles Populaires

Désolé. Pas assez de données pour afficher des publications.