Revue de presse des principaux journaux Marocains

Aujourdui

ONSSA: Sensibilisation aux maladies foliaires des céréales

28.03.2014 - 12:45
Une superficie de 4 000 ha a été traitée par voie aérienne dans le cadre de l’opération pilote de sensibilisation sur le traitement des blés contre les maladies foliaires dans la région de Chaouia-Ouardigha

Une superficie de 4.000 ha a été traitée par voie aérienne dans le cadre de l’opération pilote de sensibilisation sur le traitement des blés contre les maladies foliaires dans la région de Chaouia-Ouardigha, selon la direction régionale de l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) de Chaouia-Ouardigha.

Les zones à potentiel céréalier qui sont vulnérables aux maladies foliaires telles que les «rouilles» et «séptoriose» ont concerné la province de Benslimane, a expliqué l’ONSSA dans un communiqué.

Cette opération pilote aérienne durant la campagne 2013-2014, qui a mobilisé 4 avions, s’inscrit dans l’esprit de l’agriculture solidaire et privilégie les petits agriculteurs céréaliers.
L’ONSSA a fait savoir que cette action vise à sensibiliser les agriculteurs à l’importance de la lutte contre les maladies cryptogamiques des blés, de manière à leur assurer une protection phytosanitaire et maximiser les rendements et la qualité des grains, tout en les incitant à s’approprier à court et moyen termes de cette pratique de lutte chimique phytosanitaire raisonnée contre les maladies des blés.

La réalisation de cette opération durant cette période est motivée par le fait que les maladies des blés «rouilles» et «séptoriose» affectent la production céréalière et entraînent des pertes de rendement de plus de 30%, en l’absence de traitement phytosanitaire.

L’accompagnement de cette opération durant cette période de traitement au niveau de la région de Chaouia-Ouardigha a été assuré par une équipe technique spécialisée, composée des représentants de la direction régionale de l’ONSSA de la région, la direction régionale de l’agriculture, l’Office national du conseil agricole et le Centre régional de recherche agronomique.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles