Revue de presse des principaux journaux Marocains

Aujourdui

Transport public : M’dina Bus appelle au mode de paiement électronique

17.04.2014 - 15:50
M’dina Bus crée des émules pour généraliser la billetterie électronique lancée à la fin de l’année 2013. Concrètement, le nouveau mode de paiement baptisé «M’dina Moov» vise une meilleure traçabilité.

M’dina Bus crée des émules pour généraliser la billetterie électronique lancée à la fin de l’année 2013. Concrètement, le nouveau mode de paiement baptisé «M’dina Moov» vise une meilleure traçabilité. Un moyen aussi pour assurer une complémentarité bus-tramway pour les usagers. Et c’est bien pour attirer leur attention que les dirigeants de la société de transport ont lancé du 3 au 17 avril le Grand Concours «Said El Had».

«Ce concours consiste en un tirage au sort quotidien de six cartes «M’dina Moov» disposant d’un contrat «PMT», parmi celles qui ont opéré une ou plusieurs validations du titre de transport, la journée précédant le tirage au sort. Chaque titulaire d’une carte «M’dina Moov» tirée au sort, se verra attribué un abonnement mensuel d’un mois, valable sur tout le réseau de M’dina Bus, d’une valeur de 500,00 DH (cinq cent dirhams)», expliquent les responsables de la société.

Le nom des gagnants a fait l’objet de publication chaque jour sur le site internet de la société M’dina Bus ainsi que sur la page Facebook. Pour rappel, la restructuration du transport public à Casablanca est conditionnée par la billetterie électronique de telle sorte à avoir une complémentarité bus-tramway. «La carte permettra également de fluidifier l’utilisation des bus dans le sens où elle présente un moyen de paiement rapide et sécurisé», assurent les responsables du transporteur.

La problématique demeure de taille lorsque l’on sait que le transporteur doit pallier aux aléas du vandalisme quotidien sur ces véhicules… Des outils de surveillance sont également prévus au menu de telle sorte à ce que la traçabilité et la reconstitution d’un délit au sein d’un des bus soient possibles. Depuis 2004, la filiale de la CDG se heurte à la réalité amère des quartiers «chauds» de la ville blanche qui ne cessent d’augmenter en nombre au détriment de la sécurité à l’intérieur des bus -et d’ailleurs même à l’extérieur- ! Les enjeux sont énormes.

M’dina Bus transporte près d’un demi- million de passagers par jour à travers ses 70 lignes couvrant plus de 120.000 hectares. 4.500 personnes œuvrent au quotidien pour améliorer et faciliter le transport public. L’exercice n’est pas simple compte tenu de tous les paramètres en jeu. Le diagnostic a été établi par la ville. Le dossier brûlant du transport public est en cours d’étude compte tenu de sa sensibilité…  A suivre.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles

newsletter

Articles Populaires

Désolé. Pas assez de données pour afficher des publications.