Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

Développement durable : Bientôt de l’eau usée épurée pour les agriculteurs de Tiznit

01.11.2019 - 17:08

Des agriculteurs de Tiznit bénéficieront bientôt d’une nouvelle source d’approvisionnement en eau pour irriguer leurs parcelles. Cette eau sera issue du traitement des eaux usées de la ville de Tiznit à travers la mise en service d’une nouvelle station tertiaire  d’ici fin de l’année en cours.

Pour les détails, l’eau sera récupérée au sortir de la station d’épuration de l’ONEE, elle sera filtrée puis désinfectée en étant soumise à des rayons ultra-violets. Cette technologie éprouvée, largement utilisée au niveau international et déjà introduite au Maroc, permettra d’assurer que l’eau d’irrigation est conforme aux normes de réutilisation dans l’agriculture.

Une fois  mise en service, la station tertiaire permettra une meilleure garantie de la disponibilité de l’eau d’irrigation qui améliorera les rendements agricoles et qui contribuera, notamment à travers la création d’emplois, au développement économique de la commune et l’amélioration du niveau de vie de la population locale.

Les travaux au niveau de cette station ont débuté par la remise en état des filtres à sables et à disques. Des panneaux photovoltaïques et lampes UV ont été mis en place. Ils assurent la désinfection de l’eau usée utilisée pour l’irrigation agricole.

Ce projet porté par l’association des usagers de l’eau agricole «Ibeharn» associe notamment les autorités locales, la commune de Tiznit, les services du ministère de l’agriculture,  de la pêche maritime, du développement rurale, et des eaux et forêts et l’Agence du Bassin Hydraulique du Souss-Massa, et GIZ, Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit  GmbH. 

Celle-ci fournit un appui technique depuis 2015, dans le cadre du programme Agire – Appui à la gestion intégrée des ressources en eau. L’appui du projet concerne notamment le diagnostic technique, la concertation entre acteurs, le suivi des travaux et la formation des personnes chargées de l’exploitation, ainsi que l’achat d’équipements nécessaires à la mise en service de la station. Ce projet contribue aux efforts du département de l’eau visant à promouvoir la réutilisation de 325 millions m3 d’eaux usées à l’horizon 2030. Cet objectif a été réaffirmé par le Maroc dans sa contribution déterminée au niveau national dans le cadre de l’accord de Paris sur le changement climatique. L’utilisation de ces eaux non-conventionnelles contribuera à satisfaire les besoins en eau alors que les ressources hydriques sont limitées, vulnérables et déjà largement mobilisées pour approvisionner la population et l’économie marocaines.

Le projet Agire vise à améliorer le cadre réglementaire et institutionnel, mettre en œuvre une gestion participative et un suivi effectif des ressources en eau, promouvoir la valorisation des eaux pluviales et la réutilisation des eaux usées. Ce dernier est mené conjointement par le ministère de l’équipement, du transport, de la logistique et de l’eau et la GIZ, mandatée par le ministère fédéral de la coopération économique et du développement (BMZ) et co-financé par la Coopération suisse.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles