Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

Les élections de la CGEM prévues le 22 janvier

04.11.2019 - 17:43

Mohamed Bachiri assurera l’intérim de la confédération pour les trois prochains mois

L’assemblée élective de la CGEM aura lieu le 22 janvier 2020. La candidature au poste de présidence de la confédération sera ouverte à partir de ce jeudi 31 octobre. Les candidats potentiels auront ainsi jusqu’au 13 décembre prochain pour déposer leur dossier. D’ici là, c’est Mohamed Bachiri, actuel président de la commission solutions sectorielles, qui conduira la CGEM. M. Bachiri a été en effet désigné à l’unanimité en tant que président par intérim de la confédération succédant momentanément à Salaheddine Mezouar ayant démissionné de ce poste le 13 octobre. Cette désignation émane du conseil d’administration de la CGEM qui s’est tenu lundi 28 octobre à Casablanca sous la présidence de David Toledano. «Je veillerai avec toutes les équipes pour la cohésion de la famille de la CGEM. Nous allons s’atteler à ce que la CGEM reprenne son rythme de fonctionnement normal dans la pérennité, dans la sérénité et surtout dans l’intérêt général. Nous œuvrerons à fédérer tous les acteurs autour de l’écosystème que cela soit les commissions, fédérations, régions ou les différents acteurs qui interagissent avec nous aux niveaux local, régional et international», indique Mohamed Bachiri.
La vacance inattendue du poste du président et antérieurement de celui du vice-président a engendré une situation inédite à la CGEM. Plusieurs spécu
lations ont été faites sur la manière de gérer la confédération d’ici les prochaines élections. De nombreuses propositions ont été émises dans ce sens aspirant même à constituer un groupe de mandataires pour mener cette phase transitoire. «Nous avons voulu rester dans le consensus. En définitive, il a été demandé à plusieurs reprises qu’il y ait au moins une personne représentative pour un certain nombre de tâches. Nous avions besoin, en effet, de quelqu’un qui puisse être le vis-à-vis de la CGEM aussi bien au niveau national qu’international. C’est avec cette maturité d’esprit que nous sommes arrivés à cette décision au lieu d’aller vers des choses beaucoup plus compliquées et qui risquent d’être demain des facteurs de division», nous explique David Toledano. En effet, les membres de la CGEM s’en sont remis à la compétence générale du conseil d’administration qui d’après les statuts de la confédération dispose des pouvoirs les plus étendus pour agir en toute circonstance pour la CGEM. En l’absence du vice-président qui devait statutairement assurer l’intérim, seuls les présidents de commissions ayant plus de trois ans d’ancienneté ont été éligibles à accéder à ce poste.

L’enjeu actuel de la CGEM est de réussir les prochaines élections. Bien que le processus électoral soit bien rodé au niveau de l’institution, les mandataires ont assigné à Salaheddine Kadmiri, médiateur de la CGEM, la gestion des prochaines élections. Une équipe sera constituée, à cet effet, pour examiner et valider les candidatures avant de les soumettre au prochain conseil d’administration prévu le 16 décembre prochain. Entre-temps, la CGEM poursuivra ses affaires courantes. Il est à noter que le conseil d’administration du lundi a entériné la nomination de Jalal Charaf aux fonctions de directeur général délégué. Le conseil a même approuvé les propositions du patronat pour le projet de loi de Finances 2020, a nommé Abdelkader Bourkhriss en tant que président par intérim de la commission financement et délais de paiement et a décidé d’initier le processus électoral de la fédération de l’enseignement privé. Il a par ailleurs été décidé de reconduire à titre exceptionnel Adil Zaidi à la tête de Marocains Entrepreneurs du Monde (MeM) by CGEM, 13ème région de la confédération. Un mandat qui expirera ainsi à la tenue de la prochaine assemblée générale ordinaire et élective.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles