Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

Plan Maroc Vert : Les perspectives de l’agriculture marocaine discutées par les opérateurs britanniques

05.11.2019 - 15:23

Attendu au SIAM en tant qu’invité d’honneur de l’édition 2020, le Royaume-Uni approfondit ses connaissances du marché agricole national en plaçant le Plan Maroc Vert au cœur de son cycle de conférences.

La Chambre de commerce britannique (BritCham) a organisé, mardi 29 octobre, à Casablanca, une rencontre durant laquelle les perspectives d’avenir du Plan Maroc Vert ont été débattues. L’occasion étant également pour les représentants du secteur de passer en revue les réalisations de la stratégie agricole et d’étaler sa vision d’avenir. Intervenant dans ce sens, El Mahdi Arrifi, directeur général de l’Agence pour le développement agricole (ADA), a mis en avant l’amélioration de la productivité agricole et le développement de l’export.

Ceci se matérialise par un taux de croissance annuel de 7,5%, une structuration du secteur et une organisation des interprofessions ainsi qu’une stabilisation de l’exode rural. Compte tenu des avancées acquises sur le plan agricole, l’orientation étant aujourd’hui de définir de nouveaux piliers qui consolideront les réalisations atteintes et ouvriront de nouveaux horizons pour les agriculteurs et la population rurale. Les participants à cette rencontre ont ainsi souligné la nécessité de développer l’aval de la chaîne de valeur agricole, de diversifier les marchés à l’export, d’organiser les circuits de distribution au niveau national, de promouvoir la transformation industrielle et de valoriser les produits agricoles.

La rencontre de la BritCham intervient dans un contexte particulier pour l’agriculture nationale. 2020 est en effet une année de transition entre le Plan Maroc Vert et la nouvelle vision du secteur. De même, cette année marquera le point de départ vers une nouvelle configuration du monde rural, notamment après l’orientation royale visant à faire émerger une classe moyenne rurale.

La nouvelle version de la stratégie agricole devra en effet prendre en considération tous les enjeux qu’impose ce nouveau cap, notamment la mobilisation du foncier. Le directeur de l’ADA a, dans ce sens, souligné que le foncier agricole sera un sujet majeur dans ce nouveau cap. Les prévisions établies à l’horizon 2030 portent sur une mobilisation de un million d’hectares de terres collectives au niveau des périmètres non irrigués .

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles