Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

Provinces du Sud-Investissement : L’ONEE voit grand

12.11.2019 - 16:20

Les provinces du Sud occupent une place de choix dans le plan d’équipement de l’Office

Pour l’activité eau, les provinces du Sud accueilleront une part considérable des projets, en l’occurrence l’extension de la station de dessalement pour le renforcement de l’AEP de Laâyoune pour un débit de 300 l/s.

L’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE) met le paquet. Au cours du dernier conseil d’administration, l’Office a présenté un nouveau plan d’équipement. Dans le détail, le plan de l’ONEE pour la période 2019-2023 prévoit un portefeuille d’investissements de l’ordre de 51,6 MMDH. S’agissant de l’activité électricité, le plan d’équipement 2019-2023 prévoit une enveloppe d’investissement de 26,1 milliards de dirhams. «Ainsi, pour la production d’électricité (8,6 milliards de dirhams), il est prévu la réalisation de plusieurs projets d’une capacité additionnelle de 4.262 MW dont 4.240 MW est à base d’EnR (y compris les IPP et les projets issus de la loi 13-09) faisant partie du programme marocain intégré de l’énergie solaire, du programme hydraulique et du projet marocain intégré de l’énergie eolienne», apprend-on auprès des responsables.

«Au-delà de 2023, le plan d’équipement prévoit la réalisation de l’extension de la nouvelle centrale à charbon propre de Jerada de 350 MW, devant intervenir en 2025, ainsi que la poursuite du développement des projets renouvelables permettant le dépassement de l’objectif national fixé à 52%. En vue d’accompagner les projets de production, l’ONEE envisage le développement de son réseau de transport, notamment pour les besoins d’évacuation de l’énergie qui sera produite par les nouveaux ouvrages à l’étude et l’amélioration des performances et de la sécurité du réseau», ajoute la même source. Il faut dire que les provinces du Sud occupent une place de choix dans le plan d’équipement de l’Office. Parmi les projets annoncés, il y aura notamment la réalisation de la centrale thermique diesel de Dakhla (22 MW) ainsi que le développement de la capacité de l’énergie éolienne de Boujdour (300 MW).

En ce qui concerne l’activité eau, les responsables expliquent que «le plan d’équipement 2019-2023 prévoit une enveloppe d’investissement de 25,5 milliards de dirhams. Ainsi, 15,2 milliards de dirhams seront dédiés à la pérennisation et au renforcement de l’alimentation en eau potable urbaine permettant le renforcement de la production de 12,4 m3/s supplémentaire et la pose de 3.400 km de conduite. Cette période connaîtra la mise en service et l’engagement de nombreux projets d’envergure». Les provinces du Sud accueilleront une part considérable des projets, en l’occurrence l’extension de la station de dessalement pour le renforcement de l’AEP de Laâyoune pour un débit de 300 l/s. S’agissant de l’assainissement liquide, parmi les projets dont la mise en service est prévue durant cette période, il y aura la réalisation d’une station d’épuration d’une capacité nominale de 18.600 m3/j à Laâyoune. A noter enfin que le dernier conseil d’administration a été l’occasion pour les responsables de présenter le bilan du contrat programme conclu entre l’Etat et l’ONEE au titre de la période 2014-2017 et d’approuver les principes directeurs du nouveau contrat programme 2019-2023.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles