Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

AMEE : L’efficacité énergétique comme cheval de bataille

12.11.2019 - 21:36

L’Agence est au cœur de la politique de développement énergétique durable du Royaume

L’action de l’AMEE sur le terrain se traduit par le pilotage de plusieurs projets destinés à renforcer la sensibilisation de différents acteurs. Ce fut le cas notamment avec l’organisation par l’Agence, en partenariat avec le ministère de l’éducation nationale, d’une action de sensibilisation à l’efficacité énergétique au profit des élèves de l’École Écologique Abdellah Ghayat- Région d’Al Haouz-Marrakech.

Pour coordonner ses actions en matière d’efficacité énergétique, le Maroc s’est doté d’une institution publique stratégique. Il s’agit de l’AMEE (Agence marocaine pour l’efficacité énergétique) qui est aujourd’hui inscrite au cœur de la politique de développement énergétique durable du Royaume. Parmi les principales missions de cette agence depuis sa création, il y a lieu de citer la facilitation de la mise en œuvre de la politique gouvernementale visant la réduction de la dépendance énergétique, à travers la promotion de l’efficacité énergétique, mais également devenir un pôle d’excellence, porteur d’innovation, fédérateur au niveau national dans le domaine de l’efficacité énergétique et rayonnant à l’échelle internationale. Plus concrètement, l’action de l’AMEE sur le terrain se traduit par le pilotage de plusieurs projets destinés à renforcer la sensibilisation de différents acteurs.

Ce fut le cas notamment il y a quelques semaines avec l’organisation par l’Agence en partenariat avec le ministère de l’éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, d’une action de sensibilisation à l’efficacité énergétique au profit des élèves de l’École Écologique Abdellah Ghayat- Région d’Al Haouz-Marrakech. Selon les responsables, cette action s’inscrit dans le cadre d’une large compagne de sensibilisation à l’efficacité énergétique entamée en partenariat avec ledit ministère sur tout le territoire national, dans le but de faire bénéficier le maximum d’enfants de ce programme. Les supports de cette action sont des livrets portant sur les bonnes pratiques à adopter à la maison et à l’école pour rationaliser l’utilisation de l’énergie.

Saïd Mouline, directeur général de l’AMME, avait ainsi rappelé le rôle de l’Agence en matière de sensibilisation aux mesures de l’efficacité énergétique et a indiqué que le développement des campagnes d’information auprès des publics scolaires permet de sensibiliser la population aux éco-gestes qui permettent des économies d’énergie significatives dès le plus jeune âge. Concrètement, cette opération consiste en la distribution de plus de 2000 cartables et kits de sensibilisation en faveur des écoles écologiques de tout le Royaume. Le secteur industriel n’est pas en reste. En effet, l’AMEE a organisé une série de séminaires à Casablanca, Rabat et Tanger, en partenariat avec le cluster belge Tweed, sur les performances énergétiques dans les différentes branches de l’industrie. Incontestablement, l’un des objectifs que s’est assignés l’AMEE à sa création, soit sensibiliser à la politique d’efficacité énergétique dans l’industrie, et à la mise en application du nouveau décret relatif à l’audit énergétique, a été atteint au cours de ces conférences.

Tout au long de la journée, en effet, les performances énergétiques qui pourraient être mises en place dans les différentes branches de l’activité industrielle ont été abordées sous différents angles, de différents points de vue, par les intervenants invités à ces séminaires. Co-organisée en partenariat avec le cluster Tweed, dédié au domaine de l’énergie en Wallonie, Région francophone de Belgique, ainsi qu’avec le soutien de Wallonie-Bruxelles International (WBI -l’administration publique chargée des relations internationales de cette Région), cette série de séminaires a vu la participation de hauts responsables tant belges que marocains, ainsi que de nombreux industriels. Selon M. Mouline, «comme chaque année, des actions sont menées dans le transfert de savoir-faire technologiques entre les différents partenaires, tout particulièrement dans l’efficacité énergétique. Dans ce marché, tout le monde est gagnant. Quand on «fait» de l’efficacité énergétique, on réduit sa facture énergétique et l’on devient donc plus compétitif».

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles