Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

Paiement sans contact en Afrique : Les appareils d’acceptation Visa compatibles dès 2023

16.12.2019 - 14:11

Entretien avec Sami Romdhane, directeur général régional de Visa (Maroc, Algérie, Tunisie et Mauritanie)

Acteur de référence de la digitalisation au niveau mondial, Visa œuvre à promouvoir le paiement électronique à l’échelle internationale. L’Afrique n’est pas en reste puisque l’opérateur réserve à ce continent toute une feuille de route pour booster le e-commerce. Sami Romdhane dévoile les grandes lignes de cette vision et partage les avantages de cette transition digitale sur le plan commercial.

ALM : Comment se concrétise le leadership de Visa dans la promotion de la digitalisation à travers la région et dans le monde ?

Sami Romdhane : Visa, leader mondial du paiement électronique, relie des consommateurs, des entreprises, des institutions financières et des gouvernements dans plus de 200 pays et territoires à des paiements électroniques rapides, sécurisés et fiables. Nous exploitons VisaNet, le réseau de paiement le plus large au monde, à même de gérer plus de 65.000 messages de transactions par seconde, de protéger les consommateurs contre les fraudes et de garantir les paiements aux commerçants. Nous sommes ainsi très engagés auprès de tous les acteurs qui forment l’écosystème des paiements digitaux. Cette démarche se traduit notamment par l’accompagnement que nous offrons aux gouvernements, aux clients, aux partenaires et aux organes de régulation dans la mise en place d’infrastructures qui participent à la promotion et à la démocratisation des paiements digitaux au Maroc et dans le monde.

Quels sont les avantages de la migration vers le cashless ?

Les villes réunissent une grande part de la population mondiale et de son activité économique. Aujourd’hui, plus de la moitié des habitants de la planète vit en ville, et d’ici 2050 cette part aura atteint les deux tiers. Actuellement, plus de 80 % de l’activité économique mondiale vient des villes et ce sont ces dernières qui vont générer la grande majorité de la croissance économique future. Dans ces conditions, les métropoles ont un rôle majeur à jouer, et les possibilités d’accélérer la croissance économique et d’améliorer la qualité de vie de milliards de personnes sont immenses. Je pense notamment à des initiatives en faveur des villes intelligentes qui cherchent à stimuler le développement, à améliorer la sécurité, à attirer les entreprises et à proposer de meilleurs services à leurs citoyens. La technologie des paiements digitaux constitue dans ce cadre un moteur fondamental pour les smart cities. Dans une étude que nous avons menée en 2018 sur les villes sans cash, nous avons découvert que Casablanca pourrait économiser jusqu’à 900 millions de dollars si la majorité de ses habitants adopte  les paiements numériques. Et cela en raison des économies réalisées en accélérant le traitement des paiements, mais aussi grâce à l’augmentation des recettes fiscales liée à une meilleure traçabilité des transactions.

En quoi consiste votre feuille de route régionale pour booster le commerce électronique ?

En Afrique, les paiements sont encore majoritairement réalisés en cash.

C’est pourquoi Visa a lancé cette année une feuille de route de soutien à l’économie numérique qui cible notamment le continent. Ce programme est étalé sur cinq ans et doit permettre à nos partenaires de disposer de toutes les infrastructures nécessaires pour être en mesure de saisir les opportunités des paiements digitaux.

D’ici avril 2023, tous les appareils d’acceptation Visa devront ainsi être compatibles avec le paiement sans contact.

Pourquoi des partenariats avec des acteurs locaux et régionaux sont-ils importants dans la mise en œuvre locale de vos actions ?

À l’ère du numérique, les banques ont un rôle clé à jouer pour permettre aux citoyens et aux entreprises de disposer de moyens de paiement instantanés et sécurisés qui leur donnent accès à un univers de nouvelles opportunités. C’est pourquoi nous avons travaillé sur des partenariats stratégiques avec les acteurs bancaires les plus importants au Maroc. L’objectif de ces partenariats est de stimuler l’activation et l’utilisation des cartes de paiement sans contact dans le Royaume, de développer de nouvelles technologies et d’accompagner le groupe dans sa démarche globale de numérisation. Ces partenariats interviennent dans un contexte de croissance des paiements sans contact par cartes bancaires au niveau national.

Comment l’exploitation des nouvelles technologies peut-elle offrir une nouvelle expérience de paiement aux titulaires de carte ?

Le digital offre aux utilisateurs un meilleur confort de paiement, une plus grande souplesse et une possibilité de contrôle en temps réel. C’est aussi la garantie d’une protection accrue avec la garantie de systèmes d’information totalement sécurisés. Prenons l’exemple de la tokenization, une solution développée par Visa pour sécuriser les transactions financières.

Cette plate-forme unique pour le paiement numérique et sur mobile aide à établir et gérer les expériences de paiement en protégeant les informations sensibles des clients contre la fraude. Ces derniers peuvent ainsi effectuer des paiements sur Internet sans dévoiler leurs coordonnées bancaires. Lorsqu’un client initie un paiement sur son mobile, les données sensibles sont transmises à notre service de tokenisation qui remplace le numéro de carte bancaire par une série de chiffres, appelés «Token», générés de manière aléatoire par un algorithme. Nous travaillons déjà avec des opérateurs de réseaux mobiles, des gouvernements et des institutions financières en Afrique pour concevoir et offrir ce type de solution parfaitement sûr et adapté.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles