Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

Les programmes de l’ONEE dans le viseur des grands bailleurs internationaux

18.12.2019 - 15:25

Avec un financement de 245 millions d’euros de la BAD et un don de 3 millions d’euros de la Kfw

Le programme de l’ONEE s’aligne sur les priorités stratégiques de la BAD. Il répond à deux objectifs définis par l’institution financière africaine, en l’occurrence «Eclairer l’Afrique» et «Améliorer la qualité de vie des populations».

L’appui financier aux programmes initiés par l’Office national de l’électricité et de l’eau potable se renforce. Depuis le début de ce mois, l’Office a signé une panoplie de contrats avec des bailleurs internationaux de taille. Le dernier en date n’est autre que le financement approuvé par la Banque africaine de développement (BAD) à l’Office portant sur un financement de 245 millions d’euros, soit l’équivalent de 2,6 milliards de dirhams.

Ce montant vise la réalisation du programme de développement des réseaux de transport d’électricité et d’électrification rurale engagé par l’ONEE. Une opération qui, selon Mohamed El Azizi, directeur général de la BAD pour l’Afrique du Nord, est de première importance. Leila Farah Mokaddem, responsable pays de la BAD pour le Maroc, indique pour sa part que cette nouvelle opération se veut une réponse concrète aux actions de la lutte contre les effets du changement climatique. La BAD repère en ce programme une dimension inclusive importante. «Plus de 16.000 ménages dans 720 villages seront raccordés au réseau électrique et verront leurs conditions de vie s’améliorer», relève à cet effet Leila Farah Mokaddem.

Le programme de l’ONEE s’aligne en effet sur les priorités stratégiques de la BAD. Il répond à deux objectifs définis par l’institution financière africaine, en l’occurrence «Eclairer l’Afrique» et «Améliorer la qualité de vie des populations». Le programme augmentera la capacité de transit du réseau national interconnecté de transport d’électricité.

 

L’ambition étant d’améliorer la sécurité et l’efficacité de la fourniture d’énergie électrique ainsi que la performance technique globale du système électrique national. Il garantira, dans ce sens, l’insertion de la production électrique additionnelle qui sera générée par les moyens de production de sources solaire et éolienne en cours de développement, et l’acheminement de cette énergie propre vers l’ensemble des zones de consommation.

Parallèlement à la BAD, l’ONEE consolide sa coopération avec la KfW. La banque allemande a accordé, mardi 10 décembre, à l’Office un don de 3 millions d’euros (environ 32 millions de dirhams) destiné au financement de l’assistance relative aux «mesures d’accompagnement». Ce don s’inscrit dans le cadre du renforcement des relations de coopération entre la «German Financial Development Cooperation» et l’Office national de l’électricité et de l’eau potable. Ce financement permettra à l’ONEE de faire appel à des services d’experts pour soutenir la mise en œuvre de son nouveau modèle de développement et améliorer la gestion des aspects environnementaux et sociaux liés aux grands projets d’infrastructure lancés par l’Office.

Notons que pas plus tard que la semaine dernière, la KfW a signé avec l’ONEE des contrats de financement de 55,5 millions d’euros. Ils portent sur plusieurs programmes couvrant le domaine de l’alimentation en eau potable et de l’assainissement liquide. Ainsi, un financement de 28,5 millions d’euros a été réservé au premier dispositif relatif à l’alimentation en eau potable des petits et moyens centres (composante 2 –tranche 1). Ce programme comporte des mesures d’augmentation et de renforcement de production, de pompage, de transport, de stockage et de distribution d’eau potable pour couvrir les besoins actuels et futurs des zones desservies ou en extension.

De même, la KfW a consacré un financement de 22 millions d’euros pour le deuxième programme de l’ONEE portant sur l’alimentation en eau potable de Settat et l’amélioration des performances dont bénéficieront 352.000 habitants. L’objectif étant d’améliorer l’approvisionnement en eau potable de la grande région de Settat à long terme avec des eaux de surface traitées provenant de l’usine de traitement existante de Daourat ainsi que d’améliorer les performances. Rappelons par ailleurs que l’augmentation du concours financier réservé à la 2ème phase du programme d’assainissement des petits centres III pour un montant de financement de 4,98 millions d’euros figure aussi parmi les programmes des derniers contrats conclus entre l’ONEE et la banque allemande.

Il porte, ainsi, sur l’extension et la réhabilitation des systèmes d’assainissement dans de petites et moyennes villes. La Kfw a accordé au titre de ces contrats un don de 70.000 euros pour le financement de l’étude relative à l’émissaire d’eau de mer de la station de dessalement d’eau de mer à Sidi Ifini. Il est à souligner qu’avec ce concours financier, la contribution financière allemande à l’ONEE s’élève actuellement à 9 milliards de dirhams.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles