Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

Orange Middle East and Africa opérationnelle à la Tour CFC

16.01.2020 - 15:47

La filiale pilotera l’ensemble des opérations du continent

Orange occupe deux étages à la Tour CFC. Les locaux sont à la pointe de la technologie permettant à la nouvelle équipe de travailler dans des conditions ultramodernes.

Orange renforce son positionnement régional en inaugurant le siège de sa filiale Orange Middle East and Africa au Maroc. Le pilotage des opérations de la filiale se fera désormais de Casablanca précisément de la tour emblématique de Casa Finance City. Cette implantation, qui marque l’aboutissement d’une démarche engagée depuis deux décennies, vient appuyer le rôle de la capitale économique comme hub africain d’excellence et conforte la vision de l’opérateur à étendre davantage sa présence au niveau continental.

L’Afrique représente en effet un gisement potentiel d’innovation et de croissance pour Orange qui opère à ce jour dans 18 pays du continent. «Nous pensons que pour réussir en Afrique il faut qu’on soit africain, d’où le choix du Maroc où orange est présent depuis des années. L’installation de ce nouveau siège a une portée symbolique et politique. L’ambition étant de rapprocher les centres de décisions de nos marchés, clients et partenaires.

Cela nous permettra d’être sur le  même pied d’égalité avec les grands acteurs qui sont à la fois nos collègues et concurrents dans les pays où nous sommes actifs», souligne à cet effet Stéphane Richard, président-directeur général d’Orange, lors de l’inauguration de ce siège, mercredi 8 janvier à Casablanca. D’une superficie de 900 mètres carrés, Orange occupe deux étages à la Tour CFC. Les locaux sont à la pointe de la technologie permettant ainsi à la nouvelle équipe constituée de 80 personnes de travailler dans des conditions ultramodernes. Le siège dispose de salles de visioconférence et de téléprésence assurant ainsi une connectivité permanente avec les autres pays de la zone. Le nouveau local est aménagé également d’un «Social Hub» favorisant la supervision et le suivi en temps réel de l’activité digitale d’Orange et du secteur dans la zone Afrique et Moyen-Orient. Le tout chapeauté par Alioune Ndiaye auquel a été attribuée la direction générale de cette filiale baptisée «Orange MEA».

«Cette installation a beaucoup d’avantages. Nous nous fixons l’objectif de continuer d’être le territoire de croissance d’Orange en s’appuyant sur notre métier classique ainsi qu’en accélérant le développement de multiservices de manière à ce que nous ayons un développement durable et rentable au bénéficie de toutes les parties prenantes», peut-on relever de M. Ndiaye. En effet, le continent africain continue d’apporter à orange une valeur ajoutée soutenue. Le management évoque dans ce sens une croissance annuelle d’une moyenne de 6% au moment où sur des marchés plus matures, les revenus de l’opérateur restent à un niveau relativement faible. L’Afrique apporte également à Orange de l’innovation.

L’opérateur y a développé des services ayant connu un grand succès sur le continent, en l’occurrence le service «Orange money». L’opérateur se veut un agent d’inclusion par le mobile banking et aspire, apporter des services utiles à la population dans d’autres secteurs, notamment l’agriculture, l’éducation et le business. Au Maroc, Orange s’apprête à lancer son service mobile banking au premier trimestre de l’année. La licence d’établissement de paiement au niveau national étant décrochée, l’opérateur attend juste le moment opportun pour démarrer cette activité. Selon Orange, la clé de réussite de cette démarche est la solidité et la fiabilité de l’écosystème ainsi que le maillage du réseau de distribution.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles