Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

Marrakech-Safi dévoile de nouvelles facettes touristiques

23.01.2020 - 15:05

Une feuille de route a été définie pour le cap 2020-2022

Marrakech a battu les records en 2019 atteignant un taux de croissance de 8%, soit le double du taux moyen de croissance du tourisme mondial. La destination a capté 3 millions d’arrivées en 2019. De même, plus de 8 millions de nuitées ont été réalisées au niveau des établissements hôteliers classés de la région affichant à cet égard un taux d’occupation de 61 %.

Capitalisant sur ses atouts touristiques, son potentiel pittoresque et l’hospitalité de sa population, la destination Marrakech se trace de nouvelles ambitions pour consolider son positionnement sur la carte internationale. La ville ocre qui dresse un bilan positif de son activité touristique au titre de l’année 2019 dévoile sa nouvelle feuille de route pour le cap 2020-2022. Les grandes lignes de ce dispositif ont été dévoilées lors de la dernière réunion du comité exécutif du Conseil régional du tourisme de Marrakech-Safi en présence de Adil El Fakir, directeur général de l’Office national marocain du tourisme.

Focus sur la compétitivité des acteurs

Le canevas défini pour les trois prochaines années porte le nom du plan d’accélération de la compétitivité des acteurs. Il a été élaboré en concertation avec l’ensemble des membres du conseil. L’objectif étant de dévoiler les facettes méconnues de la région en suggérant de nouveaux itinéraires et de nouvelles destinations à découvrir et faisant ainsi bénéficier l’ensemble des territoires de la région des retombées économiques de l’industrie du voyage et de l’hospitalité.

Cette feuille de route comprend en effet six chantiers structurants. Il s’agit de la création de l’observatoire régional de la compétitivité et la création d’un incubateur des itinéraires labellisés. De même, une caravane de sensibilisation et de développement du tourisme rural sera menée au même titre que l’organisation d’un forum sur la créativité et des trophées de l’excellence. Le cap 2020-2022 sera par ailleurs marqué par l’élaboration d’une étude qui définira la feuille de route du développement touristique de la région à l’horizon 2030. Le CRT et l’ensemble des acteurs de l’activité touristique de la région s’engagent par ailleurs à mettre en œuvre une nouvelle génération de solutions et des innovations. Une orientation qui tend à améliorer la compétitivité des acteurs en promouvant davantage l’emploi et l’entrepreneuriat dans le secteur et offrir aux visiteurs de la région une nouvelle expérience voyage.

Une activité record en 2019

Les ambitions touristiques de Marrakech-Safi sont portées par l’attractivité de la région et son positionnement en tant que première destination du Royaume. Les chiffres témoignent de cette dynamique. Marrakech a battu les records en 2019 atteignant un taux de croissance de 8%, soit le double du taux moyen de croissance du tourisme mondial s’il l’on se réfère à l’ONMT. La destination a capté 3 millions d’arrivées en 2019. De même, plus de 8 millions de nuitées ont été réalisées au niveau des établissements hôteliers classés de la région affichant à cet égard un taux d’occupation de 61 %. De même, l’aéroport Marrakech Menara a accueilli 6,4 millions de passagers durant l’année.

Une offre qui s’enrichit

En termes d’investissement, la destination a renforcé sa capacité litière atteignant 84.000 lits en 2019. D’importants projets sont en cours de mise en œuvre. Les futurs investissements seront orientés vers des zones moins matures tout en prenant en considération leurs atouts naturels. A titre d’exemple, une étude portant sur le développement de la station Oukaimeden a été réalisée. Elle a permis de tracer une feuille de route avec tous les intervenants pour améliorer son accessibilité. Outre l’aménagement de la station Oukaimeden  qui enrichira l’offre loisirs et aventure de la région, Marrakech-Safi se penche également sur le renforcement de son positionnement famille, notamment à travers la réalisation d’un parc d’attractions. Dans le pipe figure également l’implantation d’un parc d’exposition qui renforcera le leadership africain de la destination, notamment en termes de  tourisme d’affaires (MICE). La région enrichit également son offre culturelle à travers l’ouverture du musée de l’art culinaire. Un palais-musée qui met en avant toutes les techniques traditionnelles architecturales marocaines ainsi que la richesse de la gastronomie marocaine.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles