Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

Transition énergétique : L’AMEE signe un protocole d’entente avec l’Université de Khalifa à Abu Dhabi

24.01.2020 - 17:11

L’Université des sciences et technologies de Khalifa à Abu Dhabi (EAU), et l’Agence marocaine pour l’éfficacité énergétique (AMEE) ont signé le 15 janvier 2020 à Abu Dhabi un protocole d’entente qui couvre les initiatives de recherche dans les technologies écoénergétiques.

C’est ce qu’ont annoncé les deux parties récemment soulignant qu’au terme de cet accord les deux institutions devront promouvoir et faciliter l’échange et le développement des technologies sous plusieurs aspects de l’efficacité énergétique et des énergies renouvelables, couvrant les matériaux de pointe, les équipements haute performance et l’expertise dans ces domaines.

Dans ce sens, les deux parties sont conjointement tenues de favoriser le développement et la réalisation de projets verts pilote et innovants dans des technologies propres. Pour Arif Sultan Al Hammadi, vice-président exécutif à l’Université des sciences et technologies de Khalifa, «L’Université de Khalifa est réputée pour ses innovations pionnières dans les technologies écoénergétiques couvrant divers domaines des énergies renouvelables et ce protocole d’entente ouvrira la voie à des innovations qui vont atteindre les communautés qui ont besoin d’énergie.

Nous sommes ravis d’entamer cette collaboration de recherche avec l’AMEE et nous pensons que nous serons en mesure d’offrir au Maroc les solutions les plus adaptées à la transition du pays vers la voie des énergies propres». Pour sa part Saïd Mouline, directeur général de l’AMEE, a expliqué que «la collaboration avec l’Université Khalifa, réputée dans le domaine de l’environnement et de l’efficacité énergétique, s’inscrit dans notre stratégie de partenariats à long terme. Avec ce partenariat, l’AMEE accompagnera un opérateur majeur, pour lui permettre de faire un pas en avant dans sa démarche durable.

L’opérationnalisation de l’efficacité énergétique est aujourd’hui un outil privilégié de bonne gouvernance, elle est essentielle pour réduire la consommation d’énergie et la réalisation d’un taux de croissance de plus en plus significatif». Enfin, les deux parties se disent s’engager dans une étroite collaboration afin de renforcer la coopération bilatérale et de soutenir les initiatives de transition énergétique via la recherche dans les domaines des technologies écoénergétiques.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles