Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

Investissements réalisés par les EEP : Un volume prévisionnel de plus de 73 MMDH pour l’exercice 2019

24.01.2020 - 20:42

Les investissements réalisés par les établissements et entreprises publics (EEP) devraient dépasser 73,32 milliards de dirhams en 2019.

Cette probabilité de clôture de l’exercice 2019 correspondrait à un taux de réalisation prévisionnel de 74%. Chose qui confirme le net redressement du taux de réalisation des investissements des EEP amorcé depuis 2018. C’est ce que l’on peut relever de la synthèse du rapport des EEP ayant accompagné le projet de loi de Finances 2020 élaboré par la direction des entreprises publiques et de la privatisation et publié récemment sur le site du ministère de l’économie, des finances et de la réforme de l’administration. Ledit document fait ressortir un taux de réalisation des investissements de l’ordre de 68% en 2018, soit en amélioration de 8 points par rapport à l’exercice 2017.

Une performance financière favorable

Le ministère de tutelle observe sur la période 2018-2022 des évolutions favorables de l’ensemble des agrégats économiques et financiers du secteur des EEP. Citons à cet effet une amélioration de 5% de leur chiffre d’affaires. Ce dernier s’est consolidé de 5% pour atteindre les 238,27 milliards de dirhams contre 226,52 milliards de dirhams en 2017. Pour l’exercice 2019, ce chiffre devrait s’améliorer de 2,7% pour se positionner autour de 244,69 milliards de dirhams. Pour ce qui est de la valeur ajoutée des EEP, le chiffre arrêté à fin 2018 est de 81,26 milliards de dirhams en hausse de 1,6% comparé à une année auparavant.

Les prévisions pour 2019 révèlent une hausse à deux chiffres. Ainsi, la valeur ajoutée des EEP s’améliorerait de 13,8% pour un montant prévisionnel de 92, 64 milliards de dirhams. «Certains indicateurs du secteur des EEP ont été impactés en 2018 par la baisse significative des résultats de la CDG durant cette année et ce, en relation avec son programme de restructuration. Ainsi, hors CDG, la valeur ajoutée du secteur marque une progression de 5% par rapport à 2017», peut-on lire dans la note de synthèse. S’agissant du total actif, les projections tablent sur une valeur de 1,51 milliard de dirhams en légère hausse (0,7%) par rapport à ce qui a été atteint en 2018 (1,5 MMDH).

Plus de 28 MMDH débloqués du budget général de l’État

L’analyse dressée relative à l’activité des EEP démontre que leur effort d’investissement pour la réalisation des projets stratégiques et structurants a été accompagné par un appui budgétaire de l’État. Cet appui est également dirigé en faveur d’entités en charge de missions de services publics notamment au niveau des secteurs socio-éducatifs. Le bilan arrêté à fin novembre 2019 fait ressortir un total de 28,45 milliards de dirhams débloqués du budget général de l’État et ce au titre des subventions aux EEP. A cet effet, le taux de réalisation par rapport aux prévisions de l’année 2019 s’élève à 78% contre 81% couvert à la même période de l’année passée. «Les EEP bénéficient d’autres concours financiers sous forme de taxes parafiscales dont le montant est passé de 2,2 milliards de dirhams en 2010 à 4,51 milliards de dirhams en 2018, soit un taux de croissance annuel moyen d’environ 6%», peut-on relever de la note de synthèse de la direction des entreprises publiques et de la privatisation.

S’agissant des produits à provenir des EEP, les prévisions émises pour l’année budgétaire 2019 portent sur un total de 11,45 milliards de dirhams. Hors recette de la privatisation et les réalisations cumulées à fin décembre on relève un total de 13,79 milliards de dirhams, soit un taux de réalisation de 120%. Ces provisions sont versées à hauteur de 3 MMDH par l’ANCFCC, de 2,7 MMDH par l’OCP, de 1,53 MMDH par IAM et de 852 millions de dirhams par Bank Al-Maghrib dont 412 millions de dirhams au titre des parts de bénéfice. Les provisions versées par l’ONDA sont estimées à 660 millions de dirhams dont 550 millions de dirhams au titre des parts de bénéfice à cela s’ajoutent celles de Marsa Maroc 348 millions de dirhams et de l’ANRT 300 millions de dirhams.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles