Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

Des appréciations pessimistes recueillies par le HCP : La confiance des ménages continue de s’effriter

27.01.2020 - 18:50

Près de la moitié des répondants ont confirmé une dégradation du niveau de vie au cours des 12 derniers mois. Ils étaient 43% à avoir fait ce constat alors que 34% ont maintenu le même niveau et 23% autres ont affiché une amélioration.

Le moral des ménages toujours en berne. Les avis sondés par le Haut-Commissariat au Plan dans le cadre de son enquête de conjoncture démontrent d’une détérioration des attentes à plusieurs niveaux. Le pessimisme persiste quant à l’évolution du chômage, du coût de la vie et de l’épargne. L’évolution des composantes de l’indice de confiance des ménages (ICM) élaboré par le HCP témoigne de l’effritement de la confiance des ménages. Près de la moitié des répondants ont confirmé une dégradation du niveau de vie au cours des 12 derniers mois. Ils étaient 43% à avoir fait ce constat alors que 34% ont maintenu le même niveau et 23% autres ont affiché une amélioration. Les anticipations vont dans le prolongement de ce qui a été constaté au dernier trimestre de l’année 2019. Ainsi, 44,5% des répondants anticipent une stagnation tandis que 28,8% autres s’attendent à une dégradation du niveau de vie.

Par ailleurs, les 26,7% des ménages restent optimistes et anticipent une amélioration dans ce sens. Interrogé sur l’évolution du chômage, les ménages ont fait part de leur pessimisme. Le solde d’opinion relatif à ce volet est resté négatif selon le HCP du fait que 79,5% des répondants s’attendent à une hausse de ce fléau les mois à venir. La conjoncture est également jugée peu favorable par les ménages participant à l’enquête du HCP notamment en ce qui concerne l’achat des biens durables. Plus de la moitié des répondants (55,6%) ont considéré que le moment ne leur est pas été opportun pour faire une telle démarche. Cependant les avis restent plus au moins favorables concernant la situation financière des ménages.

Une appréciation plus optimiste a été recueillie dans ce sens. Se référant aux indicateurs du HCP, 65,6% des ménages estiment que leurs revenus couvrent leurs dépenses alors que 30,4% ont recours à l’endettement. S’agissant des perspectives de l’évolution de leur situation financière, 27,6% contre 11,7% des ménages s’attendent à une amélioration de leur situation financière au cours des 12 prochains mois. Le solde d’opinion de cet indicateur s’est inscrit en amélioration. Il a enregistré 15,9 points contre 12,8 points un trimestre auparavant et 19,1 points un an auparavant. Le HCP fait savoir par ailleurs que seulement 4% des ménages ont pu épargner une partie de leur revenu durant le 4ème trimestre 2019.

La capacité future des ménages à épargner ne connaîtra pas de grands changements. En témoignent, les avis sondés à ce niveau. Le HCP révèle que 17,8% contre 82,3% des ménages s’attendent à épargner au cours des 12 prochains mois positionnant ainsi le solde d’opinion relatif à cet indicateur à moins de 64,5 points au lieu de moins 63 points au même trimestre de l’année passée.

Les ménages s’attendent par ailleurs à une hausse des prix des produits alimentaires durant les mois avenir. Une appréciation faite par 82,7% des répondants contre une baisse attendue par 0,5% des ménages participant à l’enquête.

Santé , éducation, environnement et droits de l’Homme : Ce que pensent les Marocains !

L’enquête du HCP est également une occasion pour recueillir la perception des ménages quant à la conjoncture. En effet, le HCP calcule à la fin de chaque année le solde relatif à la perception par les ménages de certaines composantes de leur environnement dont la variabilité n’est pas significative d’un trimestre à l’autre, notamment en ce qui concerne la situation des droits de l’Homme, la protection de l’environnement et la qualité de certains services publics. S’agissant de la qualité les prestations administratives, l’opinion recensée est négative. Il ressort qu’en 2019, les ménages sont moins nombreux à percevoir une amélioration de la qualité des prestations administratives. Ceci a été approuvé par 54% des répondants contribuant ainsi à la dégradation du solde qui résume cette opinion de 43,2 points en 2018 à 36,6 points en 2019. La détérioration ressort également quant à l’évolution de la qualité de la situation en matière de protection de l’environnement. D’après le HCP, le solde relatif à cet indicateur enregistre 16,9 points au lieu de 20,5 points en 2018. Une forte dégradation du solde relatif à la situation des droits de l’Homme s’est également observée. Il est ainsi passé de 22,8 points en 2018 à 7 points en 2019. Les ménages ont également fait part de la dégradation de la qualité des services de l’enseignement. Le solde relatif a cet indicateur s’est détérioré passant à moins de 33,1 points en 2019 contre moins de 12 points en 2018. Aussi, l’opinion des ménages concernant la qualité des soins de santé ressort plus négative en 2019 qu’en 2018. Le solde relatif à cet indicateur est passé de moins 50,5 points à moins 61,4 points sur ladite période, soit le plus bas niveau observé depuis le début de l’enquête.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles