Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

Produits alimentaires agricoles et maritimes exportés : Le système de contrôle technique digitalisé à partir de février

31.01.2020 - 18:55

Les ventes des produits agroalimentaires marocains sur le marché international ont enregistré un rebond significatif. Leur valeur est ainsi passée de 29,3 milliards de dirhams en 2010 à 57,7 milliards de dirhams en 2018, marquant ainsi un pic de 97%. Les produits agroalimentaires couvrent 21% des exportations globales du Maroc.

Le système de contrôle technique des produits alimentaires agricoles et maritimes exportés se digitalise. Le process sera officiellement enclenché début février. Le détail de ce chantier a été exposé devant Aziz Akhannouch, ministre de l’agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, lors du conseil d’administration de l’Etablissement autonome de contrôle et de coordination des exportations «Morocco Foodex» tenu le 22 janvier à Rabat.

L’occasion étant de constater le bon avancement de ce projet qui concerne l’ensemble des produits alimentaires agricoles et maritimes exportés ainsi que toutes les régions d’exportation et tous les points de sortie. Baptisé «Easy Food Export», ce projet découle d’un partenariat réussi entre Morocco Foodex, Tanger Med, l’Administration de la douane et des impôts indirects et l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA). «Il s’agit d’un projet très attendu par les exportateurs qui vise à simplifier les formalités d’exportation, l’amélioration de la transparence du système du contrôle technique et la réduction significative du temps d’accomplissement des procédures d’exportation de Morocco Foodex», apprend-on du ministère de tutelle.

Pour une optimisation des délais

En effet, la digitalisation de ce système jouera un important rôle dans l’optimisation de temps. Les délais seront ainsi nettement réduits. Cela va de 7 jours pour l’agréage technique des unités d’exportation à environ 2,5 jours pour l’inscription des exportateurs négociants et à environ 1,5 jour pour le processus du contrôle de la conformité des produits alimentaires agricoles et maritimes destinés à l’export. Il est à rappeler qu’environ 140.000 opérations de contrôle sont effectuées annuellement par les services extérieurs de Morocco Foodex au niveau national. Ces opérations portent sur environ 450.000 lots. Les services de contrôle procèdent au prélèvement de pas moins de 13.000 échantillons. Ces derniers sont remis au laboratoire pour analyse. Une démarche qui tend à garantir la conformité des produits alimentaires agricoles et maritimes exportés aux exigences législatives, réglementaires et normatives des marchés de destination. Ces opérations concernent environ 1.400 unités d’exportation et 4.000 exportateurs.

57,7 milliards DH d’exportations agroalimentaires à fin 2018

Parmi les retombées attendues par la digitalisation de ce nouveau système, la consolidation des expéditions agricoles et maritimes marocaines. Selon Morocco Foodex, ce nouveau système constitue une réelle opportunité pour booster la croissance de ces exportations. Le conseil d’administration de Morocco Foodex a dressé par la même occasion un bilan de la situation des exportations agroalimentaires sur la période 2010-2018. Il ressort que les ventes des produits agroalimentaires marocains sur le marché international ont enregistré un rebond significatif. Leur valeur est ainsi passée de 29,3 milliards de dirhams en 2010 à 57,7 milliards de dirhams en 2018, marquant ainsi un pic de 97%. Les produits agroalimentaires couvrent 21% des exportations globales du Maroc. En volume, le ministère de tutelle indique que les exportations des produits agroalimentaires ont atteint pour la première fois dans l’histoire du Royaume un volume de l’ordre de 3,1 millions de tonnes durant la campagne 2018-2019, soit une croissance de 9% par rapport à la campagne 2017-2018 et 57% par rapport à la campagne 2010-2011.

Le corridor vert Maroc- Russie à l’ordre du jour

Parmi les points abordés lors du conseil d’administration de Morocco Foodex figure l’opérationnalisation du Corridor Bert entre l’administration de la douane marocaine et les services de la douane russe. Le conseil s’est félicité de ce projet qui s’inscrit dans le cadre de la coopération entre le Maroc et la Fédération de Russie. Ce Corridor vert consiste en un échange préalable de données par voie électronique entre les services de la douane marocaine et les services de la douane russe. L’objectif étant d’accélérer les procédures douanières.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles