Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

La Caisse centrale de garantie à la tête de l’APIGA

03.02.2020 - 21:41

L’Association a tenu sa 8ème session ordinaire de l’assemblée générale

Elles seraient quatre TPME sur dix à considérer l’accès au financement comme le principal obstacle au développement de leur activité : coûts élevés des transactions, niveaux de risque de crédit jugés considérables, exigences souvent contraignantes des bailleurs de fonds en termes de garanties, sont autant de freins évoqués.

La Caisse centrale de garantie (CCG) a été élue, vendredi dernier à Rabat, à la tête de l’Association professionnelle des institutions de garantie d’Afrique (APIGA). C’est ce qu’a annoncé la CCG récemment soulignant que lors de la 8ème session ordinaire de l’assemblée générale, il a été procédé à l’examen de l’activité de l’APIGA au titre de la période 2018-2019. S’en est suivie la mise en place du nouveau bureau de l’Association marquée par l’élection de la CCG en tant que nouveau président pour un mandat de deux ans. Précédant cette réunion, une rencontre-débat a été organisée sous le thème «Accès des TPME au financement en Afrique et rôle des systèmes de garantie». «Cette rencontre, qui a mis en lumière les différents retours d’expériences et best practices en matière d’accès des Très petites et moyennes entreprises (TPME) africaines au financement par le biais de la garantie institutionnelle, a été l’occasion de mener une réflexion collective pour une meilleure mobilisation en faveur d’une économie africaine forte et inclusive», expliquent les organisateurs de cet évènement. Principal sujet de débat : les problématiques auxquelles les TPME africaines sont confrontées.

En effet, elles seraient quatre TPME sur dix à considérer l’accès au financement comme le principal obstacle au développement de leur activité : coûts élevés des transactions, niveaux de risque de crédit jugés considérables, exigences souvent contraignantes des bailleurs de fonds en termes de garanties, sont autant de freins évoqués. Lors de cette réunion les participants ont réaffirmé l’importance de la mobilisation des gouvernements africains pour appuyer, renforcer et consolider davantage les institutions de garantie du continent. Notons par ailleurs que l’APIGA a été créée le 16 avril 2007 au siège du Fonds africain de garantie et de coopération économique (Fagace) à Cotonou au Bénin.

En plus du  Maroc représenté par la CCG, l’APIGA compte huit autres institutions de garantie issues de quatre pays (Togo, Bénin, Niger et Mali), à savoir l’African Guarantee Fund (AGF), le Fonds africain de garantie et de coopération économique (Fagace), le Fonds de solidarité africain (FSA), l’Agence nationale de promotion et de garantie de financement des PME/PMI (Anpgf) du Togo, le Fonds national de garantie et d’assistance aux PME (FONAGA) du Bénin, la Société sahélienne de financement S.A. (SAHFI S.A.) du Niger, le Fonds de garantie hypothécaire du Mali (FGHM) et l’Africaine des garanties et du cautionnement du Bénin (AFGC).

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles