Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

Crédit bancaire : La décélération se confirme à fin janvier

06.03.2020 - 14:23

Décélération du rythme d’accroissement annuel du crédit bancaire. Avec un encours global de 896,66 milliards de dirhams, les crédits bancaires ont évolué de 5,1% contre 5,3% auparavant.

C’est ce qu’indique Bank Al-Maghrib dans ses premiers indicateurs de statistiques monétaires de l’année 2020. «La croissance des concours au secteur non financier résulte d’une accélération de la progression des crédits à l’équipement, d’une décélération de celle des facilités de trésorerie et d’une quasi-stabilité du taux d’accroissement des crédits à la consommation et de celui à l’immobilier», commente à cet effet la banque centrale.

A fin janvier, les crédits immobiliers se sont chiffrés à 276,375 milliards de dirhams. Les crédits à l’habitat se sont stabilisés à cet effet à 215,30 milliards de dirhams dont 8,065 milliards de dirhams de financement participatif. En parallèle, les crédits aux promoteurs immobiliers s’inscrivent toujours en régression. Ils se sont repliés au premier mois de l’année de 6,7% pour revenir à 55,57 milliards de dirhams. Le rythme de progression des crédits à l’équipement s’est accéléré à fin janvier grimpant ainsi de 5,3% à 5,7%.

Leur encours s’est situé à 182,38 milliards de dirhams, soit un encours additionnel de 9,83 milliards de dirhams à la même période de l’année passée. En revanche, les crédits à la consommation ont décéléré à 4,4% soit un encours de 56,36 milliards de dirhams. Il en est de même pour les facilités de trésorerie dont l’encours a ralenti à 7,7% contre 8,4% auparavant. La banque centrale observe par ailleurs un repli des créances diverses sur la clientèle.

Leur valeur s’est repliée de 9,6% atteignant à fin janvier les 127,18 milliards de dirhams. Les créances en souffrance sont estimées à 70,61 milliards de dirhams, en progression de 2,1%. L’encours des crédits accordés au secteur non financier a reculé de 1% pour atteindre à fin janvier les 776,63 milliards de dirhams. Le secteur en détient 72,87 milliards de dirhams dont 22,35 milliards de dirhams de crédits accordés aux administrations locales et 50,51 milliards de dirhams aux sociétés non financières publiques.

Les crédits du secteur privé ont atteint pour leur part les 703,76 milliards de dirhams avec un encours de 357,71 milliards de dirhams alloué aux sociétés non financières privées et 346,04 milliards de dirhams aux ménages et institutions sans but lucratif au service des ménages (ISBLM).

S’agissant du financement participatif, Bank Al-Maghrib fait ressortir un encours global de 9,45 milliards de dirhams à fin janvier, en progression de 94,8%. Outre les 8,21 milliards de dirhams de financement participatif à l’immobilier, le financement participatif à la consommation se chiffre à 768 millions de dirhams (+123,3%) au moment où le financement participatif à l’équipement s’est situé à 448 millions de dirhams (+323 %).

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles