Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

Tiznit : 1,5 million DH pour le reboisement de 100 ha d’arganier

22.03.2020 - 02:08

Quelque 147.216 hectares de la superficie forestière de la province sont concernés par cette opération

Le programme de réhabilitation de l’arganeraie porte sur une superficie de 200.000 ha. La réhabilitation porte notamment sur la régénération de l’arganier pour l’amélioration des performances des arganeraies existantes.

1,5 million DH est le montant alloué pour le reboisement de l’arganier sur une superficie de 100 hectares dans la commune d’Arbaa Rasmouka (province de Tiznit) et ce, au titre de la période 2019-2020.

Cette opération, dont le lancement a été donné récemment par le gouverneur de la province de Tiznit, Hassan Khalil, s’inscrit dans le cadre du programme décennal 2015-2024 relatif au reboisement des forêts, qui comprend 7 provinces et 2 préfectures issues des régions du Souss-Massa, de Marrakech-Safi et de Guelmim-Oued Noun.

Concernant la province de Tiznit, cette opération, qui a nécessité un montant de 15 millions DH et qui sera mise en place au niveau de «Tachwarit», vise à protéger le barrage de Youssef Ben Tachfine, à lutter contre l’érosion des sols et à reboiser les arganiers.

«L’opération de plantation est une tâche routinière qui fait partie du programme de reboisement entrepris chaque année par le Haut-Commissariat aux eaux et forêts et à la lutte contre la désertification», a indiqué Ismail Benomar, directeur régional du HCEFLCD.

Le programme mis en place par celui-ci comprend les périodes 2018-2021 où 500 hectares seront plantés, entre 2019 et 2020 (450 ha), puis 200 ha entre 2020-2021.

Quelque 147.216 hectares de la superficie forestière de la province sont concernés par cette opération, soit 29% de la superficie totale de Tiznit.
En effet, la filière de l’arganier bénéficie d’un intérêt particulier dans le cadre du Plan Maroc Vert, avec la création de l’Agence nationale pour le développement des zones oasiennes et de l’arganier (ANDZOA) en 2010 et la signature d’un contrat-programme pour la période 2012-2020 entre le gouvernement et l’interprofession de la filière pour le développement de la filière.

Les objectifs stratégiques de ce contrat-programme consistent en la réhabilitation de 200.000 ha de l’arganeraie, la domestication de l’arganier et l’extension de sa culture en conduite moderne sur 5.000 ha, l’augmentation de la production de l’huile d’argane pour atteindre 10.000 tonnes/an en 2020 et la mise en place de projets Pilier I et Pilier II en vue d’une valorisation et promotion modernes et efficientes des produits de l’arganier.

Pour la mise en œuvre de ce contrat-programme, l’ANDZOA a adopté plusieurs programmes parmi lesquels le programme de réhabilitation de l’arganeraie et le programme d’arganiculture.

Le programme de réhabilitation de l’arganeraie porte sur une superficie de 200.000 ha. La réhabilitation porte notamment sur la régénération de l’arganier pour l’amélioration des performances des arganeraies existantes. Les réalisations sont de 146.397 ha pour la période 2012-2018.

Alors que le projet de développement de l’arganiculture dans les environnements dégradés (Dared), financé par le Fonds vert pour le climat, vient couronner les efforts déployés par les différents partenaires. Ce projet porte, notamment, sur la plantation de 10.000 ha, la mobilisation des eaux de surface, le renforcement des capacités des acteurs et l’organisation des maillons de la chaîne de valeur de la filière.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles