Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

Crédits bancaires : L’encours dépasse les 895 milliards DH en février

04.04.2020 - 14:23

Décélération des prêts du secteur non financier

Les crédit bancaires au secteur non financier ont vu leur rythme de progression en décélération. C’est ce que vient d’annoncer Bank Al-Maghrib dans ses dernières statistiques monétaires au titre du mois de février. Ainsi la croissance de ces prêts est revenue à 4,9% contre 5,3% auparavant. Une tendance qui reflète, selon la banque centrale, un ralentissement de la croissance des concours aux sociétés non financières privées et d’un repli des crédits aux sociétés non financières publiques. En gros, l’encours global des crédits bancaires s’est élevé au deuxième mois de l’année à 895,13 milliards DH, en progression de 4,2% par rapport au même mois de l’année passée.

Par objet économique, Bank Al-Maghrib relève une stagnation des prêts immobiliers à 3,4%. Leur encours a atteint 277,14 milliards DH à fin février dont 216,53 milliards DH de crédits à l’habitat (+4,2%), 8,25 milliards DH de financement participatif à l’habitat (+77%) et 55,6 milliards DH de crédits alloués aux promoteurs immobiliers (-0,8%). De même, Bank Al-Maghrib relève dans son bulletin statistique une décélération des crédits à la consommation. Ces derniers se sont établis à 56,65 milliards DH, soit une croissance de 4,1%. Les crédits à l’équipement se sont élevés à fin février à 186,16 milliards DH, soit un rythme de progression estimé à 6% comparé au même mois de l’année précédente. La banque centrale observe également à fin février une stagnation des prêts aux ménages à 4,4% ainsi qu’un ralentissement du rythme de progression des facilités de trésorerie revenu à 6% à fin février. S’agissant des créances en souffrance, elles ont maintenu leur tendance haussière.

On relève à fin février 2020 des créances de l’ordre de 71,49 milliards de dirhams, en hausse de 6,9% comparé à la même période de l’année passée, soit un additionnel de 4,62 milliards DH. Les créances diverses sur la clientèle ont atteint au deuxième mois de l’année les 122,10 milliards DH, soit un milliard DH de plus par rapport au niveau atteint à la même période de l’année passée

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles