Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

Face à la crise du Covid-19, ARMOR Industries maintient son activité

06.04.2020 - 21:33
ARMOR Industries annonce, dans le contexte de la crise du coronavirus, la poursuite de ses activités de production.
Compte tenu de la situation évolutive et des mesures sanitaires très strictes, le spécialiste des cartouches d’impression remanufacturées a ainsi réorganisé ses équipes pour assurer le maintien de ses services dans le respect des mesures de sécurité et des restrictions sanitaires.
De par sa nature, l’activité d’ARMOR Industries est nécessaire au bon fonctionnement d’autres activités importantes dans la crise pour lesquelles la disponibilité de toners est vitale, tel que les laboratoires, les industries pharmaceutiques et agro-alimentaires, les banques… L’entreprise s’engage auprès de ses clients en cette période difficile et met à leur disposition l’ensemble de ses moyens.
Dans un communiqué, l’entreprise indique qu’elle mobilise ses effectifs dans le strict respect des recommandations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et des autorités sanitaires du Maroc.
Elle adopte l’ensemble des mesures d’organisation en termes d’application des gestes barrières, de distanciation des personnes, de mise à disponibilité de matériel d’hygiène et de sécurité et de désinfection des surfaces.
Le premier employeur de la région de Bir Jdid met également tout en œuvre pour préserver l’emploi de ses 400 collaborateurs, ajoute la même source. Cité par le communiqué, Mohamed Alfarze, directeur général d’ARMOR Industries Maroc, témoigne : « Cette crise sanitaire est une épreuve pour nous tous et une opportunité pour renforcer notre solidarité. Elle est aussi l’occasion de montrer l’engagement d’ARMOR Industries au service de son environnement. ».
Créée en 1991, ARMOR Industries est une filiale du groupe international ARMOR, expert en formulation d’encres et enduction de couches fines sur films minces et n°1 mondial de la conception et de la fabrication de rubans transfert thermique dédiés à l’impression de données variables de traçabilité sur étiquettes et emballages souples. Basée à Bir Jdid à travers une usine de production et une plateforme logistique, elle est le premier employeur de la région.
Forte de plus de 400 collaborateurs dont une majorité de femmes, l’entreprise fonde son activité sur la récupération de cartouches usagées en vue de leur réutilisation.
Report des échéances des crédits habitat
et des crédits à la consommation

Fidèle à sa vocation de banque citoyenne, le Crédit Agricole du Maroc annonce qu’il adoptera en matière de crédits habitat et à la consommation la même démarche que pour les crédits à l’agriculture.
Ainsi, pour les populations vulnérables (Fogarim, petits agriculteurs, petits artisans et commerçants, etc), l’institution accorde un report automatique des échéances de mars, avril, mai et juin, sans frais additionnels ni pénalités (si l’échéance de mars a déjà été perçue, elle pourra être extournée à la demande). Tandis que pour les populations moins vulnérables (salariés bénéficiant de la CNSS, professions impactées par la crise, etc), il opte pour le report à la demande à travers les canaux disponibles : par l’application mobile, par courrier ou directement à l’agence.

La Banque Populaire met en place des mesures exceptionnelles pour répondre aux besoins de trésorerie des entreprises

Dans le cadre de son accompagnement des entreprises impactées par la pandémie du coronavirus (Covid-19), la Banque Populaire a mis en place des mesures exceptionnelles afin de leur permettre de faire face à leurs problèmes de trésorerie.
Il s’agit du report jusqu’au 30 juin 2020 des échéances fixes et ce sans pénalités de retard ainsi que d’une ligne additionnelle de trésorerie, sous forme de crédit in fine à échéance au 31 décembre 2020, destinée à couvrir jusqu’à 3 mois de charges courantes (le versement des salaires, le règlement des fournisseurs, le paiement de loyer, etc). Ce prêt est couvert exclusivement par la garantie de la Caisse centrale de garantie «Damane Oxygène », précise la banque dans un communiqué.
Soulignons que les entreprises qui sont dans l’incapacité de rembourser ce crédit à la date d’échéance pourront bénéficier de son amortissement sur 5 ans et que pour bénéficier de ces mesures, les entreprises clientes sont invitées à contacter, par e-mail ou par téléphone, leur Centre d’affaires ou leur agence Banque Populaire.
La Banque Populaire met également à la disposition de ses clients entreprises des canaux et services digitaux pour leur permettre de poursuivre leurs activités : les solutions de banque à distance, permettant de gérer, de manière sécurisée, les opérations bancaires consultatives ou transactionnelles ; les canaux et systèmes d’échanges de flux, permettant d’échanger les instructions avec la banque ainsi que les services de reporting, offrant une visibilité pour le pilotage des activités.
Dans ces moments difficiles, la Banque Populaire dit rester engagée et mobilisée plus que jamais pour accompagner au mieux tous ses clients.

» Source de l'article: liberation

Autres articles