Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

15 unités de production de l’orge hydroponique lancées dans le Souss

07.04.2020 - 17:36

Une source fourragère prometteuse pour l’élevage

Six unités production de l’orge hydroponique ont déjà été construites dans la région Souss-Massa, alors que 15 autres sont en cours de réalisation. Cette technique horticole permet de faire une culture hors sol.
En effet, dans le cadre d’un projet de développement de l’élevage ovin dans sa zone d’action, l’Office régional de mise en valeur agricole du Souss-Massa (l’ORMVASM) en partenariat avec le groupement des éleveurs ovins de Souss-Massa a initié la construction et l’équipement de six unités de production réparties de manière à en faire bénéficier tous les membres du groupement.

Selon l’ORMVASM, les résultats enregistrés au niveau de ces unités ont été encourageants. Par conséquent, deux autres projets ont été formalisés, le premier porte sur la construction et l’équipement de cinq unités au niveau de la préfecture d’Agadir Idaoutanane pour développer l’élevage caprin tout en préservant l’arganeraire locale. Alors que le second prévoit la construction et l’équipement de 10 unités ayant des capacités de production de 2,5 et de 5 tonnes par jour au profit des petites coopératives laitières situées au niveau des zones souffrant d’un rabaissement continu au niveau de la nappe phréatique.

Le recours à la technique hydroponique pourrait constituer une alternative pour régler le problème du déficit fourrager, principale entrave au développement de l’élevage d’une manière générale. En effet la production du fourrage vert hydroponique permet d’obtenir un gain important de terrain, une économie de l’eau de plus de 98%, une optimisation des performances zootechniques, une production du fourrage avec un coût de revient aussi faible comparé au coût des aliments traditionnels.

En effet, la culture hydroponique de l’orge est une technologie innovante à la fois saine, rentable et respectueuse de l’environnement. Elle permet d’accélérer le processus de maturation des céréales grâce à un rythme nycthéméral plus rapide et permet plusieurs récoltes par an. Elles ne sont soumises à aucun pesticide. Alors que les insectes, autres parasites, sont bannis, et offrent au consommateur une meilleure visibilité sur la traçabilité et la provenance des produits.

Il va sans dire que le choix porté sur la technique au niveau de la région Souss-Massa n’est pas fortuit, mais l’élevage d’une manière générale constitue l’une des sources les plus importantes des revenus de la population rurale de la région, en tant qu’activité complémentaire à l’agriculture dans la région, surtout dans les zones où les potentialités culturales sont limitées. L’élevage extensif est le plus répandu au niveau de la région.

Le troupeau de la région Souss-Massa représente 8,18% du troupeau national. Cette proportion varie d’une espèce à l’autre. Les caprins dont l’arganeraie est la zone de prédilection représentent 16% du troupeau caprin au niveau national, suivi par les bovins et les ovins qui représentent 6% de leurs espèces.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles