Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

Policy Center for the New South fait son bilan 2019 et dévoile ses perspectives 2020

22.04.2020 - 21:23

Parallèlement à la réflexion qu’il mène sur le coronavirus

Policy center for the New South met en place une page web dédiée à la pandémie du coronavirus rassemblant l’ensemble des publications sur le sujet et dévoile son rapport annuel. Il se dit se positionner aujourd’hui à l’avant-garde de la recherche et de l’analyse prospective sur les implications du coronavirus en Afrique.

Parallèlement, le think tank marocain vient de publier son rapport d’activités annuel qui retrace entre autres les perspectives 2020. Celles-ci concernent deux centres d’expertises (relations internationales et l’économie). Elles englobent : la redéfinition de la place de l’Afrique de demain, anticipation et interprétation des défis sécuritaires en Afrique, le Maroc dans son environnement continental et global, l’accompagnement de la transformation structurelle de l’Afrique, et la promotion d’une nouvelle économie marocaine. Parmi les thématiques abordées par Policy center for the New South, on retrouve celle relative au Maroc dans son environnement extérieur.
En effet, le think tank analyse la stratégie marocaine sur le plan commercial, «Morocco faces its first commercial dispute before the WTO» à travers les prismes, légal et économique, et trace une feuille de route pour les démarches qu’il appartiendra au Maroc d’entreprendre en cas de litige commercial.

Dans le même sens, le Policy Center for the New South, en collaboration avec le Laboratoire d’économie appliquée de la Faculté des sciences économiques et sociales d’Agdal, a traité le lien entre la croissance économique, la productivité et l’ouverture commerciale au Maroc. Les auteurs mettent l’accent sur les deux principales fragilités auxquelles se heurte le rehaussement du potentiel de la croissance de l’économie marocaine. En matière de développement, le rapport évoque une des publications se rapportant aux inégalités au Maroc dans «Inequality in Morocco : An international perspective». «Au-delà des disparités de revenus, marquées par une domination nette du décile supérieur, c’est surtout sur le front de l’éducation et de l’accès à la santé que le bât blesse. Un constat d’échec d’une éducation publique créatrice de stagnation sociale à défaut de compétences, en adéquation avec le marché du travail, pesant ainsi sur la croissance économique», souligne le document précisant que ces mutations sociales que connaît le Maroc s’accompagnent d’un développement rapide de la classe moyenne faisant référence à Policy brief : «Measuring the middle class in the world and in Morocco».

Ainsi, cette classe moyenne émergente est le signe d’une forte conscience politique chez une grande frange de la population, qui exprime des attentes croissantes en termes d’amélioration de conditions de vie à l’adresse des décideurs, indique la même source. Ces attentes grandissantes des populations dans les pays en développement attirent l’attention sur l’importance de l’inclusivité de la croissance.
Ce sujet a été traité dans un Research Paper intitulé «Making Globalization Inclusive : Job Creation and Wage Inequality in Developing Economies» affirmant que la croissance sans création d’emplois adéquate est une recette pour l’agitation sociale.

«Accompagnée d’inégalités excessives, elle pourrait être perçue comme injuste et ne pas être durable. En ignorant l’importance d’une croissance inclusive, les décideurs politiques des pays en développement peuvent tomber dans l’erreur commise par les pays développés, provoquant des laissés-pour-compte au niveau de la population qui représenteraient un risque menaçant la stabilité et la cohésion sociales», souligne le document.
En termes de chiffres, notons que Policy Center produit plus de 200 publications par an (100 publications de recherche et 120 notes de blog), un travail d’analyse des grandes questions du monde en développement et des défis auxquels fait face le sud, en faisant porter les voix, expertises et analyses de l’hémisphère Sud.

Les équipes du Policy Center for the New South se sont également renforcées, avec 41 senior fellows (chercheurs associés) du Nord comme du Sud et 71 collaborateurs.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles