Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

«Al Moutmir» : Le mode opératoire du Groupe OCP pendant le confinement

24.04.2020 - 13:34

Suivi des plates-formes agricoles en cette période de crise sanitaire

Bien avant le confinement, le Groupe OCP avait initié des opérations sur le terrain au profit des petits agriculteurs dans les régions les plus éloignées qu’il a baptisées «Al Moutmir». Cette initiative couvre plusieurs types de cultures et accompagne les agriculteurs et les agricultrices : en leur permettant d’effectuer des analyses de sols, en leur offrant un suivi sur le terrain pour les traitements de leurs parcelles, ou encore en leur assurant des séances de formation sur les bonnes pratiques agricoles à adopter pour un meilleur rendement.

Parallèlement, un ensemble de moyens humains et technologiques est mobilisé à leur service. Et ce à travers des étapes par type de culture et par région. Ce dispositif est toujours opérationnel grâce aux moyens technologiques déjà testés et installés par le Groupe OCP. Zoom sur le suivi de l’initiative Al Moutmir en temps de crise sanitaire.

Campagnes de sensibilisation auprès des agriculteurs

«Depuis le début de la pandémie de Covid-19, les équipes Al Moutmir se sont très vite déployées dans le milieu rural et ce, dans le strict respect des mesures d’hygiène et de sécurité préconisées par les ministères de l’intérieur et de la santé. En appui des autorités publiques, elles ont lancé des campagnes de sensibilisation et de prévention que ce soit à travers les chaînes radio ou les réseaux sociaux», indique le Groupe soulignant que son histoire avec les agriculteurs est celle d’un destin commun. «Les agriculteurs sont nos clients, nos partenaires, notre famille proche.

Au-delà de nos actions, nous avons un contrat de confiance avec cette communauté qui est au cœur du modèle d’OCP et que nous servons avec beaucoup de cœur afin de lui assurer les meilleures conditions de rentabilité», précise la même source. Pour le Groupe OCP, ses ingénieurs agronomes se sont joints aux actions menées par les associations et les autorités locales dans les douars au moyen de voitures équipées de mégaphones sonores. De même des vidéos-conseils par WhatsApp avec les agriculteurs et à travers les plateformes d’Al Moutmir sur les réseaux sociaux ont été mises en place.

«A tout moment, les agriculteurs peuvent avoir des réponses à leurs questions sur la page Facebook du programme Al Moutmir. Nous animons des plateformes de démonstration dans les différentes provinces et nous donnons des conseils aux agriculteurs sur les opérations de traitement de maladies et d’apports d’engrais de couverture durant cette période», précise le Groupe OCP soulignant que cet accompagnement est enrichi par la diffusion de vidéos didactiques et pédagogiques simplifiées aux agriculteurs sur la chaîne YouTube d’Al Moutmir.

Pour renforcer ce lien, les équipes du programme Al Moutmir ont aussi mis en place un dispositif de formation à distance via WhatsApp et Facebook où les ingénieurs agronomes échangent régulièrement avec les agriculteurs sur l’état d’avancement de leurs cultures et les orientent en fonction. «La plus récente formation est celle qui a eu lieu en faveur des agriculteurs de la zone de Zmamra.

Nos ingénieurs dispensent également des formations à distance en matière de techniques d’échantillonnage du sol afin d’assurer une continuité de réalisation d’analyses de sol aux agriculteurs», affirment les responsables du programme. Par ailleurs, les ingénieurs agronomes d’Al Moutmir ont été déployés suite aux récentes pluies pour assurer l’approvisionnement du marché des engrais et lancer le programme de sensibilisation spécial Covid-19 auprès des revendeurs. L’objectif étant de sécuriser l’accès des agriculteurs aux points de vente.

Dans le même sens, un accompagnement spécial est dédié aux oléiculteurs, tiennent à souligner les responsables du projet précisant que c’est la saison de floraison des arbres. «Une étape critique dans le cycle annuel de cette culture. Toute chute ou dessèchement de la floraison pourrait porter atteinte à la récolte», expliquent-ils. Et de poursuivre : «Notre intervention consiste à examiner l’état actuel des vergers et formuler des recommandations sur les moyens de prévenir des maladies et des insectes nuisibles pendant cette période de l’année, notamment le psylle d’olivier …. Nos équipes proposent aussi les pratiques à adopter pour éviter toute perte de production».

4.000 plates-formes suivies : Des résultats prometteurs dans le semis direct

En termes de chiffres, plus de 4.000 plateformes de démonstration sont suivies par une centaine d’ ingénieurs agronomes. Pour le Groupe OCP, «les résultats sont très prometteurs, même exceptionnels dans le semis-direct et ce, malgré le manque de pluies». Afin d’assurer un suivi régulier, le digital semble être une solution idoine pour capitaliser sur les remontées de ces plateformes et faciliter leur partage avec l’écosystème.

«A cet effet, une application digitale a été mise en place par l’équipe Al Moutmir, «Agritrial», particulièrement utile en ces temps de crise sanitaire. Elle permet aujourd’hui la digitalisation de la conduite agronomique des parcelles de démonstration et la remontée en temps réel d’informations fines sur l’évolution des plateformes (stades phrénologiques, couleurs, stress, taille, photos et vidéos des plantes…). Ce gisement d’informations est mis à la disposition de l’écosystème scientifique, académique et économique», indique le Groupe OCP.

Pour ce qui est des solutions digitales proposées, le Groupe avait mis à la disposition des agriculteurs un bouquet digital de pointe pour accompagner l’agriculteur sur toute la chaîne de production.

A l’exemple de l’application @tmar qui est une application de conseil agricole mettant à la disposition de tous l’information scientifique. Elle facilite la prise de décision relative à l’activité agricole, notamment sur les volets technique, agronomique et économique.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles