Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

Le taux de remplissage des barrages atteint 49,7% après les récentes précipitations

03.05.2020 - 15:07
Les récentes précipitations ont permis d’améliorer le taux de remplissage des barrages, passant de 46,2% le 18 mars à 49,7 % actuellement, soit une réserve d’eau stockée de 7,75 milliards de m3, selon les données du ministère de l’Equipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau.
Au cours de la période allant du 18 mars au 28 avril, le Maroc a enregistré des épisodes pluvieux relativement importants, impactant ainsi favorablement la situation hydrologique sur une bonne partie du territoire national, souligne mardi le ministère dans un communiqué.
Ces précipitations ont généré des apports d’eau importants évalués à environ un milliard et 50 millions de m3 au niveau des grands barrages du Royaume, rapporte la MAP.
Pour les apports enregistrés au niveau des principaux barrages structurants durant cette même période, le barrage Mohammed V a vu ses apports atteindre 187 Mm3, relevant son taux de remplissage à 79,3 % (réserve de 189.9 Mm3) et le barrage Al Wahda 172 Mm3 (taux de remplissage à 62,91%, réserve de 2216 Mm3).
Le barrage Al Massira a enregistré des apports de l’ordre de 102 Mm3 (taux de remplissage à 17,1 %, soit une réserve de 453 Mm3), le barrage Oued Al-Makhazine 98 Mm3 (taux de remplissage à 98,44%, soit une réserve de 662,35 Mm3, et le barrage Bin El-Ouidane 71 Mm3 (taux de remplissage à 38,08 %, soit une réserve de 462.84 Mm3).
Il s’agit aussi du barrage Allal Al Fassi avec des apports de 51 Mm3 (taux de remplissage à 90,21 %, soit une réserve de 57.50 Mm3) et le barrage Al Hansali 48 Mm3 (taux de remplissage à 28,1 %, soit une réserve de 187,72 Mm3).
L’augmentation des réserves d’eau stockée dans les retenues de barrages permettra d’améliorer la sécurisation de l’alimentation en eau potable des régions concernées, particulièrement à l’approche de la saison d’été et dans une conjoncture où la demande en eau connaît un accroissement dû aux mesures d’hygiène pour lutter contre la propagation du Covid-19, conclut le communiqué.
La production céréalière estimée à 30 millions de quintaux au titre de la campagne agricole 2019-2020

La production des trois céréales principales est estimée à 30 millions de quintaux au titre de la campagne agricole 2019-2020, soit 42% de moins par rapport à la campagne précédente, selon le ministère de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts.
Malgré cette baisse prévisionnelle, l’approvisionnement du marché en céréales demeure assuré avec un stock couvrant l’approvisionnement du pays pour plus de 4,5 mois, indique mercredi le ministère dans un communiqué, ajoutant que ce stock est renouvelé en permanence à travers les différentes mesures prises à ce niveau afin de maintenir une régularité dans les disponibilités de céréales sur le marché national.
La production estimée est issue d’une superficie céréalière semée au titre de cette campagne de 4,3 millions d’ha dont 2 millions d’ha complètement perdus en termes de production céréalière en bour, précise la même source, notant qu’une partie a été reconvertie en fourrage pour les animaux dans certaines zones.
Par espèce, le ministère relève que la production céréalière prévisionnelle est composée de blé tendre (16,5 millions Qx), de blé dur (7,5 millions Qx) et d’orge (5,8 millions Qx). La campagne agricole 2019-20 a enregistré une pluviométrie limitée à 205 mm au 22 avril 2020, en baisse de 34% par rapport à la moyenne de 30 ans (323,7 mm) et de 25% par rapport à la campagne précédente (282,1 mm) à la même date, fait remarquer le ministère, ajoutant que l’impact de cette faiblesse du volume des pluies a été exacerbé par leur mauvaise et irrégulière répartition spatiotemporelle.

Ciments du Maroc affiche un résultat net en progression de 4,1%

La société Ciments du Maroc a réalisé, au cours de l’exercice 2019, un résultat net de 1,08 milliard de dirhams (MMDH), en progression de 4,1% par rapport à une année auparavant.
Cette évolution positive a été réalisée à la faveur de la hausse du volume des ventes, de la performance industrielle et de l’optimisation des coûts, souligne la société qui a rendu publics ses comptes annuels pour l’année 2019.
La croissance des volumes du ciment a également connu une progression de 1,4 % par rapport à 2018, fait savoir la même source.
Le chiffre d’affaires opérationnel s’établit à plus de 3,9 milliards de dirhams (MMDH) en 2019, en léger retrait de 0,6 % par rapport à 2018, tandis que l’excédent brut d’exploitation est resté stable à 1,9 MMDH.
Selon la société, les indicateurs de performance de l’activité industrielle ont connu une évolution positive avec la continuité du programme d’amélioration de la maintenance qui a pour objectif d’optimiser les coûts tout en améliorant la fiabilité du dispositif de l’entreprise.

» Source de l'article: liberation

Autres articles