Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

Al Jayl Al Akhdar : Un nouveau cap pour l’agriculture

04.05.2020 - 14:50

Le Plan Maroc Vert a insufflé une nouvelle dynamique dans le monde agricole consolidant ainsi l’ensemble des agrégats agricoles avec des impacts positifs aussi bien en termes de croissance que de création d’emploi, d’exportation et de lutte contre la précarité.

Qui aurait cru, par le passé, que l’agriculture marocaine jouerait pleinement son rôle de moteur de croissance économique. Et pourtant, le secteur s’affirme aujourd’hui comme étant un principal contributeur au PIB national. Malgré sa forte sensibilité aux aléas climatiques, l’agriculture nationale s’érige en tant qu’important levier économique et secteur productif de premier rang. Le Maroc, pays agricole par essence, a su relever ce défi en renforçant la résilience du secteur tout au long de cette dernière décennie. Ceci ne pouvait se faire sans une feuille de route ambitieuse qui est venue changer les paradigmes et relancer ce secteur en profondeur.

Le Plan Maroc Vert a, en effet, insufflé une nouvelle dynamique dans le monde agricole consolidant ainsi l’ensemble des agrégats agricoles avec des impacts positifs aussi bien en termes de croissance que de création d’emploi, d’exportation et de lutte contre la précarité.
Cette stratégie marque une rupture avec le mode opératoire traditionnel. L’accent a été mis sur la modernisation du champ agricole ayant abouti à un élan social sans précédent dans les zones rurales.

Cette stratégie est venue faire face aux nouveaux enjeux tout en préservant les équilibres sociaux et économiques. L’idée étant d’imprimer au secteur agricole une dynamique d’évolution équilibrée et évolutive tout en tenant compte de ses spécificités, d’exploiter les marges de progrès et de valoriser au mieux les potentialités. La chaîne agricole a connu une refonte de bout en bout faisant ainsi émerger de nouveaux acteurs et par conséquent une diversité et une abondance de l’offre. L’ossature du Plan Maroc Vert repose sur deux piliers stratégiques, en l’occurrence l’agriculture moderne et solidaire pour lesquels tous les moyens ont été déployés afin de consolider les performances et pallier les fragilités.

Grâce à cette feuille de route, le Maroc a réussi à développer un modèle économique axé sur un partenariat public-privé fructueux et une mutation réussie des différentes filières.
L’un des points forts de cette vision ayant vu le jour en avril 2008 est la réorganisation du tissu productif. La stratégie a en effet favorisé des modèles d’agrégation innovants et a permis la structuration des interprofessions.
De même, le Plan Maroc Vert a impulsé l’investissement agricole, renforçant ainsi l’attractivité du champ agricole national aussi bien pour les investisseurs nationaux qu’internationaux.

L’impact a été considérable non seulement sur la croissance du secteur mais également sur le revenu agricole qui s’est nettement amélioré durant ce cap. Le secteur a également renforcé son positionnement à l’export.
La stratégie a ainsi contribué au rééquilibrage du déficit de la balance alimentaire ainsi qu’à une nette amélioration du pouvoir d’achat et du rapport qualité-prix pour le consommateur marocain. Après l’atteinte de l’ensemble des objectifs du Plan Maroc Vert, l’heure est à la consolidation des acquis de cette stratégie en s’ouvrant sur de nouvelles perspectives de développement. C’est dans cette optique qu’a été initiée “Al Jayl Al Akhdar”.
Cette nouvelle vision marque un nouveau chapitre de l’agriculture marocaine. Une vision qui vient en réponse à de nouvelles exigences du secteur, notamment la préparation de la relève.

La nouvelle réflexion engagée mise sur une forte implication de la jeunesse rurale et la création de nouvelles activités génératrices d’emploi.
L’idée étant de favoriser l’émergence d’une classe moyenne agricole. Outre la mise à la disposition du secteur des moyens modernes, Al Jayl Al Akhdar consacre une nouvelle gouvernance à l’agriculture nationale avec des objectifs atteignables à l’horizon 2030.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles