Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

Leur rythme de progression s’est accéléré à 5,3% : Plus de 918 milliards de dirhams de crédits bancaires à fin mars

05.05.2020 - 20:13

Le rythme du crédit bancaire a affiché une accélération à fin mars. Les statistiques monétaires de Bank Al Maghrib font ressortir une hausse de 5,3% de ces prêts après une progression de 4,2% le mois passé.

L’encours des crédits bancaires s’est établi à fin mars à 918,48 milliards de dirhams en consolidation de 8,5 milliards de dirhams au même mois de l’année précédente. “Par objet économique, la croissance du crédit bancaire recouvre une accélération de la progression des concours à l’équipement et des facilités de trésorerie, ainsi qu’une décélération de la croissance des prêts à l’immobilier et de celle des crédits à la consommation”, peut-on relever de la Banque centrale. En effet le rythme de progression des crédits immobiliers a affiché un léger ralentissement par rapport au mois de février. On note dans ce sens une progression de 3,2% contre 3,4% observée le mois précédent.

L’encours des crédits immobiliers a atteint à fin mars les 277,86 milliards de dirhams. Il est constitué de 216,55 milliards de dirhams de crédits à l’habitat (3,4%), dont 8,15 milliards de dirhams de financement participatif “Mourabaha immobilière”. Les crédits alloués aux promoteurs immobiliers poursuivent leur trend baissier. Ils se sont rétractés de 2,6% pour revenir à 55,91 milliards de dirhams. Les crédits à la consommation ont vu également leur cadence en décélération passant d’une progression de 4,1% en février à 3,3%au mois de mars.

L’encours des crédits à la consommation a atteint au troisième mois de l’année les 56,61 milliards de dirhams soit un encours supplémentaire de 1,8 milliard de dirhams par rapport au mois de mars 2019. Par secteur institutionnel, Bank Al Maghrib indique que l’évolution du crédit bancaire reflète essentiellement l’accroissement de 9,6% après 5,8% des prêts aux sociétés non financières privées”. Et d’ajouter que “les concours aux ménages ont progressé de 3,8% après 4,4% en février et ceux aux sociétés non financières publiques ont accusé une baisse de 3,6% après celle de 3,5%”.

A cet effet, l’encours du secteur non financier se chiffre à 796,64 milliards de dirhams à fin mars, dont 73,63 milliards de dirhams alloué au secteur public et 723 milliards de dirhams alloués au secteur privé. Rappelons que la banque centrale a dévoilé dans sa publication des données trimestrielles par branche d’activité. Bank Al Maghrib observe dans ce sens une stabilisation à 5,3% du taux de progression annuel du crédit bancaire global. A cet effet , le rythme d’accroissement des concours alloués à la branche du Commerce, réparations automobiles et d’articles domestiques s’est accéléré de 5,1% à 15% d’un trimestre à l’autre.

Les prêts au secteur d’Électricité, gaz et eau ont enregistré une hausse de 5,8% après un repli de 3,5%. En revanche, les crédits aux entreprises relevant des “Industries manufacturières” ont vu leur taux de progression décélérer à 1,3% après 1,5% . Il en est de même pour le secteur des “Transports et communication” dont le rythme de progression est revenu à 2,4% après 12,1%. Quant aux prêts aux entreprises du secteur du Bâtiment et travaux publics, ils ont baissé de 1,6% après une hausse de 1,5%.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles