Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

Policy Center for The New South décrypte la riposte marocaine au Covid-19

06.05.2020 - 19:22

Les premières leçons à tirer de la crise sanitaire selon le think tank

Les réponses du Maroc au Covid-19 ont été accompagnées par un dispositif sans précédent. Des mesures ont ainsi été mises en place par le gouvernement sur plusieurs plans : sanitaire, économique, social dévoilant une capacité de résilience et de nombreux atouts dont le Maroc pourrait tirer profit dans l’avenir. «Dans chacun de ces champs, le concours des institutions publiques, du secteur privé et des membres de la société civile a permis jusque-là de limiter les dégâts et d’avoir un certain contrôle sur la pandémie», peut-on lire dans une récente analyse élaborée par Policy for the New South (PCNS).

A en croire le think tank, la riposte du Maroc est teintée de lucidité et les réponses apportées apparaissent en adéquation avec les enjeux que pose cette crise sanitaire. Dans ce document intitulé «La stratégie du Maroc face au Covid-19», le think tank marocain passe au crible l’ensemble des mesures mises en place dans le pays et décrypte certains éléments comme la réaction sanitaire et financière, la gouvernance et la communication de crise, les mesures d’aide aux ménages, le traitement de l’urgence sociale, la santé mentale ou encore l’ordre public en temps de coronavirus.

L’objectif de cette analyse serait d’éclairer le choix des décideurs publics relatifs aux mesures à entreprendre et aux moyens d’action à mettre en place. «Même s’il est prématuré de faire un bilan et de tirer des leçons, la gestion par le Maroc de la crise Covid-19 a révélé des atouts indéniables de l’Etat et de la société quant à leur aptitude à relever des défis pareils», indique PCNS ajoutant qu’elle a aussi permis d’identifier des carences à combler.

Le groupe de réflexion explique que l’Etat a pu mesurer l’importance d’accélérer la mise en place du Registre social unique pour assurer les aides ciblées. Au niveau économique, Policy Center for the New South estime que «les mesures adoptées par les autorités se conforment à la nature multiforme du choc qui touche à la fois à l’offre et la demande, sur le marché domestique comme sur le marché international».

Par ailleurs, les experts du think tank voient en le recours aux solutions digitales pour faciliter le déploiement des aides une solution qui servira sans doute de base à la digitalisation de certains services, dans le cadre de la réforme de l’administration soulignant également que l’absence d’automatismes dans l’action de l’Etat et la réponse de la société mettent en évidence la nécessité de campagnes de sensibilisation et de vulgarisation autour d’un plan d’action en cas de catastrophes naturelles, pour une meilleure appréhension sociale de celles-ci.

Les auteurs de ce document se sont également intéressés au volet individuel de ces mesures de crise relevant qu’il est nécessaire d’orienter la recherche en psychologie vers les phénomènes qui émergent en temps de crise pour développer une forte expertise nationale dans le domaine de la gestion de crise et de la gestion des catastrophes.

«Sans doute faudrait-il également noter que cette crise a permis de mettre en place des solutions innovantes très peu explorées au Maroc pour répondre aux besoins des catégories précaires», précise le document. Dans cette perspective, le think tank souligne que cette démarche peut servir de prémices à une transformation de la structure de l’économie marocaine.

«Le recours des autorités à des outils des nouvelles technologies d’information et de communication, à la fois pour assurer le flux d’information, pour implémenter certaines des mesures prises par le CVE et pour assurer la continuité des services publics et de l’éducation nationale, témoigne de l’appropriation croissante de ces outils et de la généralisation de la culture du numérique à travers les différentes couches de la société marocaine», relève la même source.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles