Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

Le e-commerce, meilleure alternative d’achat durant le confinement

20.05.2020 - 14:52

Les transactions atteignent un pic de 60% en cette période

Décidément, le confinement a réconcilié les Marocains avec le e-paiement. Les appréhensions des consommateurs quant à l’achat en ligne commencent à se dissiper. En témoigne la hausse fulgurante des transactions faites sur la Toile en cette période de crise sanitaire liée à la propagation du Covid-19. La conjoncture actuelle a en effet imposé de nouveaux paradigmes de consommation et d’usage. Les Marocains sont aujourd’hui plus nombreux à vivre l’expérience de l’achat sur Internet. Contraints ou pas ? De toute manière l’engouement est bel et bien exprimé et se manifeste par une suractivité des plateformes e-commerce.

Cette demande s’est accentuée, notamment après la fermeture des points de vente physiques des suites des dispositions de l’état d’urgence sanitaire. Décryptage de cette activité qui a le vent en poupe en ce temps de crise.

1,4 milliard de dirhams de transactions en ligne au 1er trimestre 

L’évolution du e-commerce au Maroc depuis le déclenchement de la crise sanitaire suit une courbe ascendante. Hormis les deux premières semaines qui ont été plutôt fades en termes de transactions, le retard a été vite fait rattrapé. Un boom d’achat a été observé sur la Toile ces dernières semaines consolidant en un temps record le chiffre d’affaires de ce secteur. Lors de sa participation jeudi dernier à une visioconférence ayant pour thème la nécessité d’une transition cashless en Afrique, Mikael Naciri, directeur général du Centre monétique interbancaire (CMI), a révélé une croissance significative du e-commerce au niveau national. Se référant à M. Naciri, l’activité du e-commerce aurait atteint durant ces 5 dernières semaines un pic de 60% par rapport à la même période de l’année précédente. D’ailleurs, les chiffres arrêtés au premier trimestre illustrent la tendance positive opérée dans cette branche d’activité. On cite dans ce sens un total de 2,83 millions de transactions effectuées au titre des trois premiers mois pour un montant de 1,4 milliard de dirhams, ce qui correspond à une hausse de 22,2% en termes d’opérations et de 25,3% en termes de montant. Notons que l’essentiel de ces achats est fait par cartes marocaines. Le CMI recense à cet effet 2,7 millions de transactions sur Internet d’une valeur de 1,29 milliard de dirhams marquant ainsi des hausses respectives de 19,4% et 26% à fin mars.

La grande ruée vers les vitrines e-commerce

Acheter en ligne s’avère en effet un moyen efficace pour pallier la fermeture de magasins en ce temps de crise. Il s’agit en effet de la meilleure alternative pour limiter tout risque qui pourrait exposer l’acheteur à une éventuelle contamination au Covid-19. A l’instar de ce qui se passe dans le monde, la ruée vers le vitrine du e-commerce fait naître une nouvelle ère de consommation. Bien que ce créneau existait depuis des années, il n’a jamais connu l’essor dont il jouit actuellement. Cet engouement a poussé l’ensemble des opérateurs à penser digital. Nombreux sont les commerçants à déployer en peu de temps des plateformes de vente en ligne rattrapant ainsi des années de retard. Citons à titre d’exemple les coopératives qui à l’aide des instances de tutelle ont mis en ligne des vitrines virtuelles à travers lesquelles elles exposent leurs produits autrefois commercialisés via des canaux classiques, notamment les salons et foires organisés au Maroc et à l’étranger. Si certaines entités ont choisi d’investir dans un circuit de commercialisation digital, d’autres ont préféré s’associer à des plateformes déjà existantes pour renforcer la proximité avec leur clientèle. Citons à cet effet les enseignes de grande distribution qui désormais livrent via des plateformes connues par les Marocains. Quant aux Marketplaces déjà existantes, elles ont développé davantage leurs modes de travail élargissant ainsi leur spectre de clientèle.

Grand engouement pour les articles multimédia, sports et cuisine

Cette période de confinement a révélé les nouvelles orientations d’achat des Marocains sur la Toile. Les tendances changent par période d’autant plus que cette crise coïncide avec l’avènement du Ramadan, mois de consommation par excellence.

Le début du confinement s’est caractérisé par une grande demande pour les produits informatiques et multimédia. L’engouement est davantage manifesté pour les téléphones et imprimantes, outils indispensables au télétravail.

Viennent ensuite les articles de sport, jeux vidéos et consoles, question de s’occuper durant le temps libre. L’achat des articles de cuisine a également battu son plein durant cette période, notamment avec l’approche du mois de Ramadan au même titre que les ventes de postes de télévisions qui en temps normal sont très prisés durant le mois sacré.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles