Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

Suite aux mesures prises par l’ANP : 3,5 millions de tonnes de céréales ont transité par les ports à fin avril 2020

20.05.2020 - 20:01

Pas moins de 3,5 millions de tonnes de céréales ont transité par les ports nationaux à fin avril 2020 assurant ainsi la continuité d’approvisionnement en cette denrée alimentaire, selon l’Agence nationale des ports (ANP).

Malgré une année difficile, le trafic portuaire des céréales a connu un niveau exceptionnel à la fois en termes de volumes traités et en nombre de navires céréaliers reçus par les ports gérés par l’ANP.

A cet égard, l’Agence explique que ses services ont redoublé de vigilance pour faire face à une situation de pointe exceptionnelle. «La mobilisation a été totale pour assurer un encadrement de proximité des opérations d’accueil et de traitement des navires de céréales», précise la même source ajoutant que l’encadrement mis en œuvre par celle-ci pour assurer la continuité de l’approvisionnement du pays en céréales s’est traduit, entre autres, par l’adaptation des leviers de régulation en vigueur, notamment la décision n°30 relative au traitement des navires céréaliers sur les quais banalisés à compter du 21 mars 2020.

«Ladite décision a permis de répondre efficacement aux spécificités du moment d’une part, et d’acter une harmonisation et une généralisation des nouvelles règles aux autres ports assurant le transit du trafic des céréales d’autre part», souligne l’organe d’autorité et de régulation.

Renforcement de l’offre portuaire : jusqu’à 7 postes au port de Casablanca

Afin de fluidifier le transit portuaire et améliorer les conditions de transit portuaire des céréales, plusieurs décisions ont été prises par l’ANP, notamment le renforcement de l’offre portuaire par l’ouverture, en plus des terminaux spécialisés, de quais banalisés au trafic des céréales. Cette décision a permis de porter le nombre de quais pour le traitement des navires céréaliers à cinq voire jusqu’à 7 postes au port de Casablanca (au lieu des deux postes spécialisés des silos dédiés à ce trafic) et à deux postes dans les autres ports (au lieu d’un seul poste des silos), relève l’Agence précisant que ce nombre n’est pas figé et reste adaptable à chaque fois que c’est nécessaire en fonction des conditions d’exploitation de chaque port et de la situation des navires, toutes catégories confondues, en attente au niveau de la rade.

Hausse de 38% du transit portuaire des céréales

Pour l’Agence nationale des ports, les différentes mesures prises, en plus des concertations au quotidien entre ses services et les intervenants dans la filière céréalière, «ont permis d’atteindre des résultats honorables puisque les flux massifs et concentrés des navires ont pu être absorbés sur les premiers mois de l’année 2020». Ainsi, les ports spécialisés dans le traitement de ce trafic, à savoir Nador, Casablanca, Jorf Lasfar, Safi et Agadir ont assuré ce transit enregistrant ainsi une forte hausse de 38% comparé à la même période de l’année écoulée. En termes de chiffres, cette activité a été marquée par une forte concentration aux ports de Casablanca et Jorf Lasfar qui ont traité respectivement 54% et 22% du trafic global des céréales. «Les services portuaires ont également connu un saut qualitatif, puisque les cadences de manutention au port de Casablanca, à titre d’exemple, ont marqué un fort rebond de 23%, avec un rendement moyen de 10.000 tonnes/navire/jour, contre environ 8.100 tonnes/navire/jour durant la même période de l’année écoulée», explique l’Agence indiquant qu’au niveau des terminaux spécialisés, ces cadences peuvent atteindre 13.000 tonnes/navire/jour.

Activité portuaire globale à fin avril 2020 en croissance de

Le volume global du trafic transitant par les ports gérés par l’ANP a atteint à fin avril 31,3 millions de tonnes, marquant ainsi une hausse de 6,9%. Ainsi, pour le seul mois d’avril 2020, l’activité portuaire a progressé de 4,9% comparé au même mois de l’année passée enregistrant 7,8 millions de tonnes. Par ports, il ressort que ceux de Casablanca, Mohammedia et Jorf Lasfar ont assuré le transit de 24,8 millions de tonnes, ce qui représente près de 80,1% du trafic des ports gérés par l’Agence nationale des ports. Pour ce qui est de l’activité des conteneurs, elle a enregistré 450.973 EVP durant les quatre premiers mois de l’année 2020, en légère augmentation de 1,5%. Cette activité a marqué une augmentation de 1,6% à fin avril 2020 en termes de tonnage, avec un volume d’environ 4,4 millions de tonnes. Du côté du trafic des passagers et de croisières, l’accès aux ports gérés par l’ANP est suspendu pour tous les navires de plaisance, de croisière et de passagers depuis l’avènement de la crise sanitaire. Ainsi, le trafic des deux activités enregistré à fin avril 2020 concerne la période allant du 1er janvier 2020 au 12 mars 2020. Dans ce sens, le trafic des passagers ayant transité par les ports relevant de l’Agence a atteint 250.321 passagers à fin avril 2020, enregistrant un recul de 51,3% par rapport à la même période de l’année 2019. Pour ce qui est de l’activité des croisières, elle est en baisse de 69,9% sur cette période, avec un total de 29.570 croisiéristes après 98.275 croisiéristes à fin avril 2019.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles