Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

Finances publiques : Un déficit budgétaire de 3 milliards de dirhams à fin avril

20.05.2020 - 20:16

Le déficit budgétaire s’inscrit en nette atténuation par rapport à ce qui a été enregistré au quatrième mois de l’année dernière.

La situation des charges et ressources du Trésor dégage un déficit budgétaire de 3 milliards de dirhams à fin avril 2020 alors que ce besoin se chiffrait à 15,5 milliards de dirhams une année auparavant. C’est ce que confirme la Trésorerie générale du Royaume dans son bulletin statistique des finances publiques. L’écart observé au quatrième mois de l’année résulte, selon la TGR, d’un solde positif de 22,2 milliards de dirhams dégagé par les Comptes spéciaux du Trésor (CST) et les services de l’Etat gérés de manière autonome (SEGMA). L’atténuation du déficit budgétaire résulte également de l’excédent généré par le Fonds spécial pour la gestion de la pandémie du Covid-19. Le montant collecté à fin avril atteint les 32,2 milliards de dirhams.

Les dépenses du fonds se sont élevées pour leur part à 6,7 milliards de dirhams. Sous un autre angle, le Trésor a généré à fin avril des recettes brutes de l’ordre de 92,4 milliards de dirhams, en amélioration de 5,2% par rapport à ce qui a été réalisé à la même période de l’année passée. Cette progression s’explique, selon la TGR, par l’augmentation de 339,9% des recettes non fiscales et de 4,8% des droits de douane au moment où les impôts directs ont baissé de 5,8%. Il en est de même pour les impôts indirects et les droits d’enregistrement et de timbre ayant fléchi respectivement de 2,1% et 7,8%.

S’agissant des dépenses émises, elles se sont consolidées de 3% pour atteindre les 135,6 milliards de dirhams à fin avril. Cette progression résulte de l’augmentation de 8,2% des dépenses de fonctionnement, de 23,5% des dépenses d’investissement et de la baisse de 21,7% des charges de la dette budgétisée. Se référant au bulletin de la TGR, les engagements de dépenses, y compris celles non soumises au visa préalable d’engagement, se sont chiffrés à 234,2 milliards de dirhams, soit un taux d’engagement de 39% contre 44% une année plus tôt.

Le taux d’émission sur engagement est passé en une année de 71% à 78%. Pour ce qui est des Comptes spéciaux du Trésor, ils ont généré à fin avril des ressources de l’ordre de 68,4 milliards de dirhams. Les dépenses émises dans ce sens se sont élevées à 46,5 milliards de dirhams, ce qui porte le solde de l’ensemble des Comptes spéciaux du Trésor à 21,9 milliards de dirhams. Les recettes des services de l’Etat gérés de manière autonome (SEGMA) ont atteint, pour leur part, une valeur de 656 millions de dirhams contre 563 millions de dirhams un an auparavant marquant ainsi une progression de 16,5%. Les SEGMA ont, par ailleurs, émis des dépenses de l’ordre de 297 millions de dirhams, en hausse de 90,4% comparé à la même période de l’année passée.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles