Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

Un prêt de 127 millions de dollars US du Fonds monétaire arabe au Maroc

22.05.2020 - 14:04

L’objectif est de soutenir la situation financière du Royaume

Le Fonds monétaire arabe (FMA) vient d’octroyer au Maroc un prêt d’un montant de 127 millions de dollars US pour faire face aux défis actuels.
Le FMA a «octroyé un nouveau prêt automatique au Royaume du Maroc, d’un montant de 30.844 millions de dinars arabes de compte, soit l’équivalent de 127 millions de dollars US», indique, mercredi, un communiqué de l’institution financière arabe.

Et de préciser que l’accord se rapportant à ce prêt a été signé, le 7 mai courant, par Mohamed Benchaâboun, ministre de l’économie, des finances et de la réforme de l’administration, au nom du Royaume du Maroc, et Abdulrahman A. Al Hamidy, directeur général, président du conseil d’administration, au nom du Fonds monétaire arabe, notant que l’objectif du prêt est de soutenir la situation financière du Royaume et répondre aux besoins urgents de financement.
A cet égard, le communiqué souligne que le Fonds suit de près l’évolution de l’économie marocaine et les défis auxquels elle est confrontée, en raison des circonstances actuelles, et œuvre dans le cadre de sa fructueuse collaboration avec le gouvernement marocain à offrir les moyens appropriés pour faire face à ces défis, annonçant que le FMA est sur le point d’achever les procédures d’octroi d’un deuxième prêt au Royaume pour soutenir son programme de réforme du secteur des finances publiques.

Par ailleurs, le Fonds étudie les demandes de financement émanant d’un certain nombre des pays membres, et s’emploie à achever le plus rapidement possible les procédures à cet égard, afin d’aider à améliorer la situation financière et faire face aux divers défis, notamment ceux inhérents aux implications économiques de la pandémie (Covid-19).

Le Fonds monétaire arabe veille à soutenir les efforts de ses pays membres pour mettre en œuvre des réformes économiques, financières, et structurelles, et faire face à plusieurs défis, par le biais d’un certain nombre d’instruments, y compris la mobilisation des ressources nécessaires pour répondre aux besoins de financement des Etats membres, ainsi que par sa contribution au financement du commerce, à travers les activités de son programme de financement du commerce arabe.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles