Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

Avant le lancement de plusieurs de ses chantiers d’ici fin 2020 : Casa Transports prépare son plan de communication

29.05.2020 - 16:37

Afin d’assurer le lancement de plusieurs chantiers dans l’avenir proche, Casa Transports travaille sur sa stratégie de communication auprès du public.

En effet, l’entreprise planche sur la campagne de communication et les actions qui accompagneront ses projets avant la fin 2020. Ces initiatives porteront sur le plan des déplacements urbains 2020/2030 et les projets de mobilité, de transport en commun en site propre et de transport en commun par bus, notamment lignes de tramway, bus, bus rapide en site propre ou tout autre service de transport que la société est en charge de réaliser. Ces projets concernent l’ensemble du territoire de l’Etablissement de coopération intercommunal, à savoir Casablanca, Méchouar, Mohammedia, Ain Harrouda, Beni Yakhlef, Nouaceur, Bouskoura, Ouled Saleh, Dar Bouazza, Médiouna, Lahraouiyine et Tit Mellil, Ech-Challalate, Sidi Moussa Majdoub, Sidi Mouss Ben Ali, Al Majjatia Ouled Taleb, Mediouna, et Sidi Hajjaj Ouled Hassar.

Plusieurs projets devront être achevés avant la fin de l’année en cours comme le plan de déplacements urbains à l’horizon 20230 qui souligne les recommandations stratégiques en termes de stratégies de mobilité urbaine pour les dix années à venir. Ce plan de communication vise également le lancement des travaux de réalisation des lignes T3 et T4 du réseau de tramway de Casablanca ainsi que les lignes du bus rapide en site propre L1 et L2 en plus du réaménagement du boulevard Zerktouni. «Nos objectifs de communication portent sur l’ambition de briser les stéréotypes locaux sur la décadence des transports en commun, et de présenter les modes de transport en commun modernes comme un mode de déplacement idéal et branché dans un contexte urbain en pleine mutation, où la mobilité est au cœur des vies des citoyens et au cœur de développement de la ville», indique la société Casa Transports SA souhaitant entre autres à travers les actions et campagnes images, les partenariats, les actions de sponsoring, et autres actions ainsi que les supports de communication dont elle dispose, associer tous les modes de tramway, bus, bus rapide à des valeurs fortes et placer les services de transport en commun au cœur des évènements de la métropole.

Elle espère également véhiculer les différents bénéfices des transports en commun pour le développement durable de la ville. A cela s’ajoute la nécessité de communiquer sur le lancement des chantiers de construction de plusieurs projets. Au niveau de sa communication institutionnelle, l’entreprise ambitionne de consolider l’ensemble des parties publiques, privées, société civile et médias autour du développement de l’infrastructure et des services de mobilité à l’horizon 2030. Dans ce sens, Casa Transports a récemment lancé un appel d’offres pour le conseil stratégique, assistance et mise en œuvre de la stratégie markéting, de relations publiques et de communication de la société. Le réseau de transport casablancais est issu des recommandations du plan de déplacement urbain développé en 2007 et actualisé en 2019. L’objectif étant de «pourvoir la métropole des facteurs de mobilité permettant aux citoyens et résidents casablancais de se déplacer en toute simplicité, sécurité, rapidité et au moindre coût», relève la société de développement local. Au total, 47 km de lignes de tramway sont opérationnelles (la ligne T1 de 24 km et la ligne T2 de 23 km). Chaque jour 155.000 voyageurs prennent le tram. Notons que le plan de développement du grand Casablanca comporte une convention de financement pour un montant de 16 milliards de dirhams destinés à la réalisation du complément du réseau de transports en commun en site propre à Casablanca à l’horizon 2022.

Celle-ci porte sur la construction de 4 lignes de 76 km de transport en commun en site propre en mode tramway ou en mode BHNS (bus rapide), la réalisation de parkings en ouvrage et de parkings relais desservant le réseau de transport en commun en site propre et proposant ainsi un service encourageant l’intermodalité entre la voiture particulière et les transports publics. Cette convention prévoit également la mise en place de système de vidéosurveillance et de régulation du trafic.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles