Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

Le secteur de la logistique a sa feuille de route

02.06.2020 - 07:16

Les pouvoirs publics comptent sur la stratégie nationale pour le faire décoller

Le développement d’acteurs logistiques intégrés et performants capables d’offrir des services fiables répondant aux standards de qualité est un axe important de la stratégie logistique.

Le Maroc commence à voir grand pour le secteur de la logistique. C’est la raison pour laquelle le pays s’est doté d’une stratégie nationale en bonne et due forme. Cette stratégie repose sur plusieurs axes. Pour les responsables, il s’agit notamment de la mise en place d’un réseau de plateformes logistiques pour le groupage et le dégroupage de marchandises. «Véritables centres de valeur ajoutée logistique à proximité des opérateurs économiques et des consommateurs, ces plateformes logistiques serviront de zones pour la canalisation et la concentration des flux nécessaires au développement d’une offre de services compétitive et à forte valeur ajoutée», explique-t-on.

Le déploiement de la stratégie logistique a ouvert des fronts multiples, complexes et interdépendants en termes de mise en œuvre. Il faut dire que la logistique concerne l’ensemble des secteurs de l’économie avec une multiplicité d’acteurs. «L’implémentation de cette stratégie nécessite un effort cohérent qui s’inscrit dans la durée et requiert une dynamique pour impulser et maintenir un rythme soutenu autour des objectifs assignés et des arbitrages à opérer pour définir les priorités et surmonter les obstacles», avancent les responsables. Dans ce contexte, il a été indispensable de développer un outil de veille de la performance du secteur partagé entre l’Etat et les opérateurs économiques.

Ainsi, il a été recommandé dans le cadre de la stratégie logistique la création et la mise en place de l’Agence marocaine de développement de la logistique (AMDL), et l’Observatoire marocain de la compétitivité logistique (OMCL) piloté par un sous-comité public-privé. L’AMDL, structure dont le rôle essentiel est la mise en œuvre aux niveaux national et régional des actions d’amélioration de la compétitivité logistique, a été créée par la loi n°59-09 publiée au B.O du 21 juillet 2011. Cette agence constitue le levier de l’Etat pour la mise en œuvre de la stratégie. L’agence a pour principales missions de réaliser les études stratégiques et les plans d’actions visant le développement de la logistique, d’élaborer le schéma directeur des zones d’activités logistiques ainsi que de créer et développer des zones d’activités logistiques… Pour sa part, l’OMCL est chargé principalement de mesurer la performance des systèmes logistiques, garantir la veille et constituer une force de proposition pour améliorer la compétitivité logistique, et d’assurer la collecte d’informations sur le secteur, l’établissement et la publication de manière régulière d’indicateurs mesurant les progrès réalisés au niveau du secteur.

Par ailleurs, le développement d’acteurs logistiques intégrés et performants capables d’offrir des services fiables répondant aux standards de qualité est un axe important de la stratégie logistique. Pour la tutelle, l’implémentation de la stratégie logistique ambitionne de structurer et dynamiser l’ensemble des activités logistiques, contribuera à accroître le niveau de professionnalisme dans les métiers logistiques, notamment en renforçant les maillons de la chaîne logistique des différents flux avec tout ce que cela engendre comme opportunités d’affaires aux opérateurs désireux de se moderniser et de créer une réelle valeur ajoutée logistique. «Des avancées importantes ont été d’ailleurs constatées en matière de développement d’offres de services logistiques par des acteurs marocains émergents avec en parallèle un renforcement de la présence d’opérateurs internationaux», annonce-t-on. Enfin, la composante ressources humaines est l’une des principales clés de la réussite du développement de la logistique au Maroc. A cet effet, le chantier «Formation» a été désigné comme l’un des axes prioritaires de la stratégie logistique nationale. L’objectif principal du chantier est d’accompagner le développement d’une offre de formation permettant de répondre quantitativement et qualitativement aux besoins du secteur.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles