Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

PortNet : Le choix de la digitalisation

02.06.2020 - 13:37

Le Maroc a mis en place un Guichet unique national pour faciliter les procédures du commerce extérieur

PortNet a franchi la barre des 39.046 usagers, incluant plus de 37.363 importateurs et exportateurs, 1.292 transitaires, 18 banques et plus de 7 administrations.

Dès 2008, le Maroc a fait le choix de la dématérialisation des procédures liées au commerce international. C’est ainsi que PortNet a vu le jour. Il s’agit d’un Guichet unique national pour faciliter les procédures du commerce extérieur. Selon les responsables, le projet a été lancé dans un contexte de compétition commerciale internationale et de croissance soutenue du trafic portuaire marocain. Plateforme de dématérialisation des flux documentaires, PortNet traite les formalités entre les différentes parties prenantes au commerce extérieur. En effet, la communauté du commerce extérieur regroupe un ensemble d’intervenants, tels que les organismes institutionnels, ministères et établissements publics (ANP, ADII, ministère chargé du commerce extérieur…), les organismes de contrôle (ONSSA, MCDI..), les banques de la place, les opérateurs de manutention, les agents maritimes, les importateurs et exportateurs, les transitaires, etc. La même source précise que PortNet permet de simplifier et d’accélérer les procédures et formalités pour l’entrée ou la sortie des marchandises. La fluidité des marchandises, l’accélération du dédouanement et la transparence dans les relations entreprises-administrations figurent également dans la liste des objectifs. Il faut dire que PortNet est le fruit de l’alliance stratégique des communautés portuaires et du commerce international. «Il s’agit d’un outil propre au gouvernement marocain visant la mise en œuvre de plusieurs stratégies sectorielles en vue de l’amélioration du climat des affaires, des échanges commerciaux, de la compétitivité portuaire et logistique et de la généralisation sans oublier pour autant l’innovation dans les services e-gov», expliquent les responsables, qualifiant PortNet de modèle réussi pour le partenariat national entre l’administration et le secteur privé dans la perspective d’améliorer le climat des affaires.

Depuis sa création en 2012, la société anonyme PortNet se charge du projet de mise en place du Guichet unique national de facilitation de l’ensemble des procédures portuaires et du commerce. Collaborant avec l’ensemble des acteurs de la communauté portuaire et du commerce extérieur, PortNet S.A. entend agir sur les leviers d’amélioration de la compétitivité portuaire et des opérateurs économiques du Maroc. «L’initiative de la mise en œuvre de PortNet en tant qu’outil communautaire est la résultante de la prise de conscience de cette nécessité de durabilité de la performance des acteurs économiques nationaux.
Par conséquent, elle constitue un levier opérationnel majeur de la compétitivité qui dote les écosystèmes logistiques et les écosystèmes inhérents au commerce extérieur d’une grande capacité d’anticipation, de proactivité, de maîtrise des coûts et de traçabilité des opérations commerciales à vocation internationale», précise la même source.

Il faut préciser que PortNet a franchi la barre des 39.046 usagers, incluant plus de 37.363 importateurs et exportateurs, 1.292 transitaires, 18 banques et plus de 7 administrations. Et grâce d’une part à l’implémentation, au niveau de PortNet, des meilleures pratiques et recommandations d’interopérabilité du commerce à l’échelle internationale et d’autre part, aux synergies développées dans le cadre de sa participation aux différents projets internationaux, PortNet permet aussi l’échange de données au niveau régional et ce à travers l’interopérabilité avec les guichets uniques d’autres pays permettant ainsi une simplification et une intégration de bout en bout des chaînes logistiques et commerciales entre le fournisseur et son client à l’international. «Devenu progressivement outil incontournable dans l’accélération et l’intégration de la chaîne du commerce extérieur du Maroc, le Guichet unique national du commerce extérieur «PortNet», modèle précurseur du partenariat réussi public-privé au service de la compétitivité des opérateurs économiques au Maroc et à l’international, continue à récolter les fruits de l’engagement inclusif et de l’alliance stratégique des communautés portuaire et du commerce extérieur pour un climat des affaires amélioré, un commerce extérieur facilité, une logistique plus compétitive et des ports zéro papier», concluent les responsables.

En raison de la pandémie : Logismed reporté

Face à la propagation de la pandémie du coronavirus au Maroc et dans le monde, plusieurs événements ont été reportés. C’est le cas notamment de Logismed, le salon de la logistique, prévu au cours du mois d’avril dernier. Bien évidemment, il s’agit d’un report et non d’une annulation. Pour rappel, la ville de Casablanca devait accueillir le Salon international du transport et de la logistique pour l’Afrique et la Méditerranée (Logismed), qui doit souffler sa neuvième édition, sous le thème «Digitalisation, une simple évolution ou une nécessaire révolution !».

Destiné aux professionnels en quête de technologies, de services et de solutions adaptées à leurs besoins pour gagner en compétitivité et garder un avantage concurrentiel, Logismed regroupe tous les métiers du secteur répartis en 6 pôles, à savoir : «Prestation transport & logistique», «Manutention & emballage», «Equipements de transport», «Immobilier logistique & infrastructures», «Technologies d’information» et «services».
L’événement devait connaître la participation de pas moins de 150 exposants marocains et étrangers pour présenter leurs offres, savoir-faire, solutions et innovations technologiques à plus de 5.000 visiteurs professionnels nationaux et internationaux issus de tous les secteurs d’activités, de toutes les tailles d’entreprises et régions du Royaume, ainsi que de différents continents.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles