Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

Dakhla : Les professionnels misent sur le tourisme interne

04.06.2020 - 10:33

Meilleure alternative durant la période post-confinement

Cette crise sans précédent pour le secteur à l’échelle mondiale impactera l’industrie touristique marocaine pendant au moins 12 mois, avec une perte en devises estimée à 138 milliards de DH sur 3 ans.

La relance du secteur touristique après le confinement a été au centre d’une rencontre tenue récemment à Dakhla et qui a réuni les différents acteurs et intervenants dans la chaîne de valeur touristique au niveau de ce joyau du Sud marocain.

Présidée par Mohamed Lamine Benomar, wali de la région de Dakhla-Oued Eddahab, cette rencontre tenue par vidéoconférence a été marquée par la participation des différents représentants du secteur touristique, dont des restaurateurs, des guides touristiques et des responsables des agences de voyages, ainsi que les institutionnels des secteurs d’activités liés au tourisme (RAM, CRI, ONDA et artisanat). Ceux-ci ont procédé à la présentation d’un diagnostic réel de la situation qui prévaut actuellement, surtout que ce secteur est considéré par les plus touchés directement par la crise liée à l’épidémie Covid-19 et qui s’est considérablement répercutée sur ce pilier de l’économie locale.
Les participants à cette réunion ont examiné et identifié les obstacles, les moyens et les mécanismes à mettre en œuvre en vue d’atténuer les répercussions socio-économiques de la crise induite par la pandémie du Covid-19 sur l’activité touristique au niveau de Dakhla, et se sont également arrêtés sur les aspirations et attentes des professionnels et ce, dans la perspective de l’élaboration d’un plan d’action permettant d’avoir une visibilité sur le secteur.

D’après eux, il est primordial d’encourager le tourisme interne et local en tant qu’alternative durant la période post-confinement, en adoptant des prix exceptionnels et préférentiels et des services de qualité dans l’ensemble des unités hôtelières, à même de permettre une relance soutenue et sûre de ce secteur clé.
Dans son intervention par l’occasion, Daif Allah Andour, délégué régional du tourisme, a incité les professionnels à concocter pour leurs hôtes et touristes, lors de la période post-confinement, des offres variées et des packages attractifs avec les différentes parties prenantes comprenant le transport, l’hébergement, la restauration et les activités de loisirs, tout en mettant en valeur des activités sportives telles que le golf de sable, yoga, trekking et kitesurf.

Ce dernier s’est également arrêté sur les différentes mesures sanitaires à adopter, dont le respect de la distanciation sociale, le port de masques et la désinfection régulière et constante au niveau de tous les maillons de la chaîne de valeur touristique, notamment le transport aérien et terrestre, les établissements d’hébergement, les restaurants et les excursions guidées.
Pour rappel, dans un document publié dernièrement, la Confédération nationale du tourisme (CNT) estime que cette crise sans précédent pour le secteur à l’échelle mondiale impactera l’industrie touristique marocaine pendant au moins 12 mois, avec une perte en devises estimée à 138 milliards de DH sur 3 ans (sur la base des recettes en devises de 2019).
Ainsi, tous les acteurs du secteur devront affronter une période très difficile jusqu’à décembre 2020 (9 mois) et s’attendre à une reprise timide et graduelle à partir d’avril 2021.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles