Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

Drâa-Tafilalet : 170.000 qx d’orge subventionné seront distribués aux éleveurs entre juin et septembre

06.06.2020 - 20:10

Une quantité totale de 170.000 quintaux d’orge subventionnée sera distribuée au profit des éleveurs de la région de Drâa-Tafilalet durant la période s’étalant entre le mois de juin et le début de septembre prochain, a indiqué le directeur régional de l’Agriculture, Mohamed Bousfoul.

Outre cette quantité d’orge, les éleveurs bénéficieront de 14.000 quintaux d’aliments composés subventionnés destinés au cheptel bovin et ce, dans le cadre de la deuxième phase du programme 2020 d’appui à l’alimentation du cheptel du ministère de l’agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, a-t-il ajouté dans une déclaration à la MAP.
Rappelant que 100.000 quintaux d’orge subventionné étaient destinés aux éleveurs des cinq provinces de la région de Drâa-Tafilalet durant la première phase de ce programme, M. Bousfoul a fait savoir que 70% de cette quantité a déjà été distribuée.
M. Bousfoul a souligné que d’autres mesures ont été adoptées pour soutenir les éleveurs dans la région de Drâa-Tafilalet qui compte quelque 5 millions de ha de zones pastorales, affectées par un déficit pluviométrique n’ayant pas permis la culture du fourrage pour bétail dans les conditions requises.

Parmi ces mesures, a-t-il précisé, figure la construction de 32 nouveaux points d’eau pour abreuver le cheptel et l’acquisition de 160 citernes plastiques, dans le cadre de cette deuxième phase du programme du ministère.
Evoquant la saison agricole 2019-2020, M. Bousfoul a rappelé qu’elle a démarré dans une conjoncture marquée par un déficit pluviométrique qui a provoqué une baisse des superficies cultivées de blé et d’orge par rapport à la campagne précédente.

Il a fait observer, toutefois, que les taux de remplissage des barrages de Drâa-Tafilalet permettront à la région de produire cette année quelque 1,6 million de quintaux de blé et d’orge, ajoutant que les eaux de ces infrastructures hydrauliques ont été utilisées pour l’irrigation aussi des arbres fruitiers ainsi que des cultures de légumes qui couvrent 3.000 ha de terres agricoles au niveau régional.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles