Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

L’ONDA se prépare à la reprise

12.06.2020 - 17:22

Une émission obligataire de 1,5 MMDH et un plan de relance bien ficelé

L’annonce a été faite mercredi. L’Office national des aéroports procédera à la réalisation d’une émission obligataire par placement privé auprès d’investisseurs qualifiés. Cette opération porte sur un montant de 1,5 milliard de dirhams répartis en deux tranches. D’un montant de 1,35 milliard de dirhams, la tranche A est remboursable par amortissement linéaire sur dix ans et à taux fixe. La tranche B porte sur un montant de 150 millions de dirhams. Elle est remboursable par amortissement linéaire sur 15 ans et à taux fixe. L’ONDA veut à travers cette émission financer partiellement des projets de développement de l’Office inscrits dans son programme d’investissement 2019-2023. Cette opération permettra également à l’Office de rembourser une partie de l’emprunt obligataire arrivant à échéance en décembre 2020.

L’Office dont l’activité a été fortement impactée par la crise sanitaire actuelle s’apprête à rouvrir ses aéroports dans de bonnes conditions. L’ONDA vient dans ce sens révéler son plan de reprise. Le dispositif envisagé s’axe sur la gestion des risques conformément aux directives de l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) et les “Guidelines du Conseil international des aéroports (ACI). La priorité étant de protéger l’ensemble des usagers des aéroports dont le personnel et passagers et de rétablir la confiance en cette activité. L’ONDA promet à ses usagers un parcours healthy dans l’ensemble des aéroports du Maroc. A cet effet, l’ONDA a réadapté les processus de gestion aéroportuaire. Le dispositif mis en place porte sur trois axes, à savoir l’exploitation aéroportuaire et la gestion de flux, la sensibilisation et l’information et le nettoyage et la désinfection. Le détail.

Les flux gérés en toute sécurité

En termes d’exploitation aéroportuaire et de gestion des flux, l’Office annonce avoir adapté les procédures d’exploitation aux contraintes liées à la gestion de la situation pandémique, préservant ainsi la sécurité des voyageurs. L’ONDA tend par ailleurs, et ce en coordination avec les partenaires de l’aéroport, à renforcer l’effectif en charge des contrôles en vigueur, notamment sur le plan frontalier, douanier ou encore l’inspection filtrage. Cette mesure s’inscrit dans le cadre de l’application de la distanciation sociale et permettra d’éviter les situations de saturation des espaces de contrôle. L’Office a également mis en place de séparations physiques ou de plaques en plexiglas aux endroits fixes tels que les comptoirs d’enregistrement, comptoirs d’information, salles d’embarquement et postes aux frontières. L’Office insiste également sur l’obligation du port de gants pour certaines catégories de personnel en interaction avec les passagers. Il restreint par ailleurs l’accès à l’aéroport uniquement aux employés et passagers. Parmi les mesures imposées par l’ONDA, l’adoption de la file d’attente linéaire à sens unique et distanciée. L’application des mesures de distanciation sociale s’illustre également par le marquage au sol au niveau de toutes les zones d’attente de l’aéroport et la condamnation d’un siège sur le banc et espacement des sièges.

La distanciation sociale au cœur du dispositif

L’ONDA privilégie lors de la reprise l’embarquement des passagers à pied dans la mesure du possible de et vers l’avion. Ainsi, les bus ne seront utilisés qu’en cas de nécessité et ce dans le respect absolu des mesures de distanciation sociale en vigueur. Il est également recommandé d’utiliser les escaliers au lieu des ascenseurs sauf si nécessaire. L’Office procédera également à la fermeture de tous les espaces de réunion des passagers à l’instar des espaces fumeurs et aires de jeux pour enfants. Les aéroports seront équipés de distributeurs de gel désinfectant dans différents points. S’agissant de la restauration, l’ONDA autorisera la vente de repas à emporter par les restaurants et les cafés des aéroports. Ces derniers sont appelés à respecter la distance entre les tables et équiper leurs espaces par des distributeurs de solutions hydroalcooliques.

La sensibilisation renforcée

L’Office mise dans le cadre de son plan de reprise sur le volet sensibilisation et information. Dans ce sens, l’Office procédera à la diffusion de messages sur le respect des consignes de distanciation sociale et des gestes barrières à travers les annonces sonores, les écrans d’affichage et les panneaux d’information. Le marquage au sol fait partie de ce dispositif d’information. A cet effet, des stickers de signalisation seront placés tout au long du parcours passager afin d’organiser les files d’attente et d’assurer la fluidité dans les différentes zones de l’aéroport. Afin de tenir informés les voyageurs, l’ONDA met en place une page spéciale sur son site internet où sont déployées les informations sur les conditions d’accueil ainsi que sur l’évolution du programme des vols, des commerces et services disponibles pendant la phase de reprise du trafic. En parallèle, l’ONDA renforcera les opérations de nettoyage des installations aéroportuaires à travers la désinfection intensive des installations et l’amélioration du système de purification de l’air, notamment la désinfection et le nettoyage des équipements de ventilation. A cela s’ajoute la désinfection des bagages à l’aide du pulvérisateur virucide aux points d’accès des passagers, d’enregistrement et de livraison des bagages. L’Office autorisera également la commercialisation de masques stériles et gels désinfectants dans certains commerces situés dans les aéroports.

Des circuits pour l’évacuation des cas suspects installés

Les mesures d’alertes épidémiques seront renforcées lors de la reprise de l’activité aéroportuaire. A cet effet, la température corporelle des passagers sera prise avec des caméras thermiques installées au niveau des espaces Arrivées. Pour une surveillance proactive d’éventuels cas suspects, l’Office a installé de nouvelles caméras dans différentes zones des aéroports. L’ONDA a conçu, en coordination avec le ministère de la santé, des circuits dédiés pour l’évacuation des cas suspects et a aménagé des points d’isolement sanitaire aussi bien au départ qu’à l’arrivée. De même, des circuits dédiés pour les vols avec des cas suspects sont également installés.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles