Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

Commande publique : Comme un air d’austérité

17.06.2020 - 13:37

Après le coup dur porté par la crise

Cette analyse qui couvre la période du 15 février au 15 mai 2020 relève qu’à partir du 15 avril 2020, l’écart entre le nombre de publications en 2020 comparativement à la même période en 2019 se resserre.

Les activités dépendantes des appels d’offres (A.O) ont pris un sérieux coup pendant cette crise. Cette situation s’illustre clairement à travers les tendances générales de publications des A.O analysées récemment par SODIPRESS.com (portail web spécialisé dans la publication des appels d’offres publics et privés) et W-ADVISER (cabinet d’études marketing) qui met en exergue le recul du nombre des publication des appels d’offres depuis le début de la crise, à savoir mi-mars dernier. Cette analyse qui couvre la période du 15 février au 15 mai 2020 relève qu’à partir du 15 avril 2020, l’écart entre le nombre de publications en 2020 comparativement à la même période en 2019 se resserre. En même temps, le poids des A.O émis par le secteur public est resté stable sur toute la période à plus de 95%.

Une reprise timide au niveau des régions

Par région, la reprise s’annonce timide au niveau de l’ensemble du territoire marocain, à l’exception de la région du Sud qui semble avoir retrouvé son niveau pré-Covid. Ainsi, les régions du Sud ont renoué avec les publications pré-crise sanitaire : Souss-Massa, Drâa-Tafilalet, Laâyoune-Sakia El Hamra, Gelmim-Oued Noun et Dakhla-Oued Eddahab. Parallèlement, les autres régions dénombrent entre 60 et 75% de leurs publications mensuelles pour cette période de l’année. Ce qui laisse prévoir une reprise totale pour juin 2020.

Le BTP fortement impacté

Par secteur, l’impact sectoriel des appels d’offres est également significatif, notamment dans le BTP, Etudes & Conseil qui enregistrent respectivement 38% et 32%, soit les plus fortes chutes pendant la période du 15 février 2020 au 15 mai 2020 comparé à la même période de l’année 2019. Cette crise touche également les secteurs «Informatique, Télécommunications, Electrique et Electronique et Bureautique» et «Agriculture» qui affichent respectivement -27% et -23%. Pour les experts la tendance actuelle laisse présager une stabilisation des reports dès le mois de juin. Dans cette perspective, les prémices de la reprise se confortent sur les 30 derniers jours pour les 4 secteurs les plus touchés. Pour les experts, la reprise semble se confirmer sur les 4 dernières semaines, avec des disparités entre les secteurs. Il faudra donc attendre la fin des 2 semaines allant du 1er au 15 juin 2020 pour une confirmation finale.

Un levier dominant pour la reprise

«A la veille du déconfinement, les espoirs se tournent vers la commande publique, perçue comme un levier de croissance incontournable pour limiter l’impact de la crise sanitaire Covid-19 et relancer notre économie», indiquent les auteurs de cette analyse précisant qu’aujourd’hui plus que jamais certains sujets sont devenus prioritaires et interpellent les différentes parties prenantes (préférence nationale Vs valeur ajoutée nationale, amélioration des délais de paiement, digitalisation des processus, accès de la PME à la commande publique, partenariat public privé). A court terme, les entrepreneurs vont commencer a consulter les appels d’offres. Pour les experts, une augmentation significative du nombre des appels d’offres et/ou un traitement massif des paiements des fournisseurs en ligne avec les directives du gouvernement seront perçus comme un signal fort. Pour conclure, cette analyse prône l’accélération de la réforme de la commande publique, dans toutes ses dimensions qui pourrait de ce fait reformuler qualitativement l’essor de l’économie nationale de l’après-crise.

Base de données et méthodologie

Pour mener cette étude, SODIPRESS.com et W-ADVISER se sont associés afin de décrypter les tendances générales de publications des appels d’offres en situation de crise et anticiper l’évolution qui devrait marquer l’après-confinement en phase de retour à la vie normale en la matière.

Partant de là, W-ADVISER, en étroite collaboration avec SODIPRESS, a défini le périmètre d’analyse pour l’exploitation des données dont dispose SODIPRESS.COM en vue de répondre à la problématique «Quel a été l’impact de la crise sanitaire Covid-19 sur les publications des appels d’offres ?».

Dans la pratique, il a été procédé à une évaluation fondée sur un benchmarking des données à disposition sur une période de 12 mois, appuyé par un comparatif interactif des résultats hebdomadaires de SODIPRESS.com et d’autres sources, ce qui a permis de croiser les données recueillies par secteur et par région. L’étude prend comme spectre d’analyse la période allant du 15 février au 31 mai.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles