Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

Après la tempête de grêle survenue dans la région de Fès-Meknès : Voici le dispositif d’appui aux agriculteurs touchés

18.06.2020 - 20:01

Mettre en place des mesures d’atténuation et d’autres plus durables pour lutter contre les effets et les risques liés au phénomène récurrent de la grêle dans la région.

C’est la décision prise par le ministère de l’agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts suite à la tempête de grêle qui s’est abattue le 6 juin sur la région de Fès-Meknès. Ainsi, une série de mesures ciblant cette région a été programmée afin de réhabiliter les importants dégâts sur les cultures en place. La zone impactée couvre 31 communes dans 8 provinces (Boulemane, El Hajeb, Fès, Ifrane, Meknès, Moulay Yacoub, Sefrou et Taza) portant la superficie totale à 19.665 ha.

Remplacement des arbres arrachés et traitement d’appui aux vergers d’oliviers

Dans l’immédiat, des actions portant sur la réhabilitation des dégâts à travers le remplacement des arbres arrachés ou cassés par l’acquisition et distribution de plants au profit des agriculteurs touchés (soit 100.000 plants) sont mises en place. A cela s’ajoutent les traitements d’appui aux vergers d’olivier, de rosacées et de maraîchage. «Il s’agit de traitements par des produits cicatrisants et des produits contre les maladies fongiques et bactériennes et les insectes pour protéger les blessures causées par les branches cassées contre les infections et renforcer la capacité de reprise et les repousses des arbres pour les 2 prochaines saisons», indique le ministère.

Révision de l’offre assurance multirisque

Dans le cadre d’actions plus durables, il a été décidé de renforcer et étendre le réseau de générateurs anti-grêle à travers le doublement de l’existant par l’acquisition de 70 nouveaux générateurs pour étendre le réseau à toute la zone à risque de tempête. En effet, la dernière tempête a touché de nouvelles zones ne faisant pas partie des couloirs habituels répertoriés à risque. Sur le terrain, les filets anti-grêle seront davantage encouragés en raison de leur efficacité dans la protection des vergers contre la grêle. «Des actions d’incitations améliorées au profit des agriculteurs pour l’équipement de leurs vergers arboricoles de ce type de filet à travers une subvention améliorée ponctuelle adaptée au coût moyen actuel du marché, passant ainsi de 40 à 60%. Cette mesure sera mise en place pour une durée limitée», indique la même source. Par ailleurs, le ministère procède à la révision de l’offre d’assurance multirisque actuelle en mettant en place un produit plus pointu et plus attractif avec des conditions améliorées, notamment pour les petits agriculteurs. Celles-ci proposent deux options : l’une couvrant les coûts de production (hors récolte), et l’autre couvrant la moitié de ces coûts.

Charges financières pour les exploitations sinistrées: report des échéances de remboursement

Afin de prêter main forte aux agriculteurs des exploitations sinistrés, le Groupe Crédit Agricole du Maroc a donné son accord pour mettre en place des mesures adaptées qui visent d’une part le report des échéances de remboursement au profit des agriculteurs des communes sinistrées ayant contracté des crédits et d’autre part d’octroyer les facilités de financement pour la prochaine campagne agricole ciblant les agriculteurs sinistrés.

Notons que sur instruction de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Aziz Akhannouch, ministre de l’agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, s’était rendu jeudi dernier à plusieurs exploitations touchées au niveau de la région afin de constater l’impact de ce sinistre et s’entretenir avec les professionnels sur place.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles