Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

AMEE : la durabilité comme cheval de bataille

22.06.2020 - 17:19

L’AMEE (Agence marocaine d’efficacité énergétique) est une institution publique stratégique, inscrite au cœur de la politique de développement énergétique durable du Maroc.

L’une des principales missions de l’agence est bien évidemment d’implémenter la politique gouvernementale, visant la réduction de la dépendance énergétique, à travers la promotion de l’efficacité énergétique. L’AMEE fonctionne ainsi comme un pôle d’excellence, porteur d’innovation, fédérateur au niveau national dans le domaine de l’EE et rayonnant à l’échelle internationale. Concrètement, il s’agit de développer des programmes intégrés dans le domaine de l’efficacité énergétique. C’est le cas notamment du chantier de la règlementation thermique dans la construction au Maroc (RTCM). Le secteur du bâtiment contribue au PIB pour près de 6,6% et emploie près d’un million de personnes, soit 9,3% de la population active occupée.

Il représente près de 33% de la consommation énergétique nationale (25% résidentiel et 8% tertiaire) après le transport et présente un réel potentiel d’économie d’énergie. Le nouveau décret sur la réglementation thermique dans le bâtiment, décret n°2-13-874 du 20 Hijja 1435 (15 octobre 2014) approuvant le règlement général de construction fixant les règles de performance énergétique des constructions et instituant le Comité national de l’efficacité énergétique dans le bâtiment, a été publié au BO en novembre 2014 pour sa mise en œuvre en 2015, sur la base du programme de code d’efficacité énergétique dans le bâtiment (CEEB) élaboré et développé par l’AMEE.

A travers ce décret, la conformité avec la réglementation thermique est exigée au niveau des permis de construire. Le principal objectif dudit règlement est la veille à l’amélioration de la performance énergétique des constructions et la production d’une nouvelle génération de constructions plus rationnelles et économes en matière de consommation énergétique.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles