Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

Forte présence du gouvernement sur Internet : La santé et l’industrie en tête

24.06.2020 - 19:40

Enregistrant une hausse de +1.400% durant la crise sanitaire

Durant la crise sanitaire, l’utilisation d’Internet a connu une forte augmentation. Il s’inscrit de ce fait comme un moyen de communication incontournable pour les acteurs publics.
Pour y voir plus clair, l’Observatoire des opinions publiques numériques vient de dévoiler son baromètre permettant d’avoir un aperçu sur l’empreinte numérique des principaux acteurs publics au Maroc avant et pendant la crise Covid-19. En effet, l’empreinte numérique est une mesure quantitative de la présence d’une «entité» sur l’ensemble des media sociaux, blogs, forums, presse, et sites web, exprimée en nombre de personnes touchées par les publications la concernant. «Ce baromètre compare les empreintes numériques des différents acteurs gouvernementaux (les différents ministères), des partis politiques, des syndicats, et des collectivités territoriales pour mettre en exergue les «parts de présence» de chacun et les évolutions calculées sur 6 mois, décembre 2019, janvier et février 2020 d’une part et mars, avril et mai 2020 d’autre part et en mesure l’évolution», indiquent les auteurs de cette analyse.

Chaque Marocain aura été exposé à plus d’une publication gouvernementale par jour

L’empreinte numérique de l’action gouvernementale a quasiment explosé pendant la crise Covid-19 enregistrant une progression de plus de 1.400%. Sur le plan de la visibilité, il s’avère que chaque Marocain ayant accès à Internet aura été exposé à plus d’une publication gouvernementale par jour pendant les 3 mois de crise. Par département, le ministère de la santé se taille la part du lion avec une augmentation de plus de 700%, suivi par le ministère de l’industrie, du commerce et de l’économie verte et numérique avec une présence numérique multipliée par 3 (+261).

Utilisation des réseaux : Une habitude à faire ancrer dans l’action publique

Ce premier baromètre explique que la communication publique s’est largement développée pendant cette période de crise sanitaire. Pour les auteurs de ce baromètre, il est à espérer que cette habitude soit enfin ancrée dans les obligations des acteurs publics vis-à-vis des citoyens. Notons que l’Observatoire des opinions publiques numériques est un organisme indépendant basé à Casablanca, au Maroc. Il produit une connaissance des phénomènes générés par les internautes, afin d’y distinguer des événements remarquables par leur intensité, c’est-à-dire par leur charge critique et leur visibilité et donc leur capacité à mobiliser un public plus vaste. Il est coprésidé par Fatim-Zahra Saadani et Pascal Aurenchie, qui sont également les dirigeants et les fondateurs d’Online Value, agence de marketing technologique spécialisée en «Public Affairs».

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles