Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

Produits de la ruche, du grenadier et du noyer : Trois projets en cours dans la région d’Al Haouz

26.06.2020 - 23:10

La composante appui au développement de la filière apicole vise entre autres l’amélioration de la qualité des produits de la ruche et la diversification des produits générés par la ruche.

La région d’Al Haouz regorge d’un potentiel agricole grandissant. Afin d’accompagner le renforcement de la valorisation des produits agricoles dans cette partie du Maroc et porter appui à son écosystème, la Direction provinciale de l’agriculture travaille actuellement sur plusieurs projets, notamment ceux relatifs aux débouchés issus des produits du grenadier, ceux de la ruche, et de la filière noyer.

Projet de développement de l’apiculture au niveau d’Al Haouz

Dans son programme pour la période 2020-2022, la Direction provinciale de l’agriculture (DPA) de Marrakech prévoit la mise en place du projet de développement de la filière apicole au niveau d’Al Haouz Oriental. Elle compte également étudier la possibilité de l’installation d’une unité de valorisation du projet pour être en phase avec les dynamiques de valorisation des produits issus de la ruche. Pour la DPA, l’aspect valorisation fait partie intégrante des composantes des projets signés avec le porteur du projet. L’objectif étant de contribuer dans le cadre du Plan Maroc Vert Pilier II à l’allègement de la pauvreté rurale par la croissance de manière durable des revenus des femmes, des hommes et des jeunes ruraux impliqués dans le projet dont la filière apicole à travers l’amélioration de la productivité des exploitations agricoles et la qualité de leurs productions, la valorisation des produits de la filière par la transformation et le conditionnement et l’amélioration de l’accès des producteurs à des marchés rémunérateurs. La composante appui au développement de la filière apicole vise entre autres l’amélioration de la qualité des produits de la ruche, la diversification des produits générés par la ruche, l’autorisation et certification des produits en termes d’autorisation sanitaire et signes distinctifs de qualité et d’origine, la facilitation de l’accès direct des petits agriculteurs aux marchés rémunérateurs.

Reconversion de la céréaliculture en grenadier sur 120 hectares

Pour la période 2018-2020, la DPA de Marrakech travaille sur des projets de reconversion de la céréaliculture en grenadier sur 120 ha au niveau du cercle d’Amizmiz. Ce projet est dans la continuité des activités liées à l’amont de la filière dont : les travaux de plantation, aménagement hydro-agricole, réalisation des pistes rurales ainsi que la formation et l’encadrement.
La DPA envisage dans ce sens d’installer une unité de valorisation dans la région afin d’appuyer les initiatives de valorisation des produits issus de la filière du grenadier. Il faudra dans ce sens prendre en considération l’ensemble de la chaîne de valeur de la filière grenadier, la composition du marché national régional voire international, ou encore prendre en compte les spécificités des produits de niche.

Arboriculture : Développement et valorisation du noyer

Afin de mesurer les opportunités que peut offrir la filière du noyer dans la région, il s’agit dans le cadre de ce projet de positionner les produits les plus rémunérateurs, de prévoir les produits ou les sous-produits à valoriser, ou encore de mettre en place un plan d’accompagnement d’une unité de valorisation. La DPA avait programmé sur l’année 2016-2018 le projet de développement du noyer sur 1.000 ha en zone de montagne de la province d’Al Haouz.
Notons que sur le plan géographique, le territoire de la province est étalé sur 6.212 km2. Il est constitué entre autres de la plaine dite «Haouz» et de chaînes montagneuses (74% de la superficie totale de la province) dont l’altitude varie entre 1.000 et 4.167 mètres (Toubkal le point le plus culminant du Maroc), selon les statistiques du HCP.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles