Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

Une reprise certes timide, mais qui se confirme…

30.06.2020 - 13:12

Mubawab décortique les composantes de la demande actuelle

La pression que subissent l’offre et la demande en cette période de crise sanitaire n’est plus à démontrer. Mubawab s’est penché sur l’évaluation de cet impact au titre des trois mois de confinement, et ce sous la base des annonces collectées sur son portail. «Face à la crise sanitaire actuelle, Mubawab a apporté plusieurs éléments de réponse : le premier est le volet étude. Nous observons ainsi comment le marché et les (potentiels) acquéreurs se comportent, à travers notre plateforme, et analysons les fluctuations. Cette démarche est faite dans le but d’aider et d’accompagner les professionnels de l’immobilier avec des éléments tangibles afin que ces derniers adaptent au mieux leur offre à la demande locale en cette période si particulière», indique dans ce sens Kevin Gormand, président-directeur général et cofondateur de Mubawab. Se référant à l’étude de Mubawab, le mois de mai a été le mois de reprise, et ce en dépit d’un rendement timide. «Le premier mois de confinement étant passé, le vent de panique et d’incertitude ayant soufflé, l’offre reprend de plus belle au mois de mai. Certes, elle enregistre une baisse de -64% par rapport au début de l’année, mais une hausse de 23% entre avril et mai 2020», peut-on relever du portail qui précise qu’en année glissante, l’offre reste 2,6 moins importante qu’à la même période de l’année précédente. Pour ce qui est de la demande elle marque une hausse de 18% entre avril et mai 2020 tout en restant 1,3 fois en retrait comparé à une année plus tôt. En analysant la demande par territoire, il ressort que Meknès et Temara et Kenitra sont les villes les plus touchées par la crise.

En parallèle, Casablanca, El Jadida, Khemisset, Nador, Saidia, Salé et Sidi Rahal sont les villes les plus stables du Royaume. L’enquête menée par Mubawab démontre également que certaines zones protègent bien leurs prix et font preuve d’une grande stabilité et ce malgré de grandes évolutions de l’offre. Tel est le cas pour Maarif, Anfa, Hay Salam et Haut Founti à Agadir, le centre-ville de Rabat et le quartier de Castilla à Tanger. Toutefois un léger recul des prix a été constaté au niveau du quartiers Bourgogne ou encore Gueliz ou Riad. Une baisse qui selon Mubawab résulte de la perte d’offre importante qu’ils ont connue le mois dernier. Notons que pour analyser les composantes de la demande actuelle, Mubawab a interrogé 2.000 intentionnistes identifiés comme prospects sur le site entre les mois de mars et mai 2020. Cette étude confirme que l’intérêt des internautes pour l’investissement immobilier existe toujours.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles