Revue de presse des principaux journaux Marocains

Economie

Les architectes exposent leurs doléances

01.07.2020 - 13:52

La crise sanitaire n’a fait qu’exacerber les problèmes dont ils souffrent

Avec les grandes difficultés dont souffre la profession avant même la pandémie Covid-19, les architectes ont intérêt à se mobiliser davantage et unir leurs efforts pour pouvoir reprendre leurs activités. C’est ce qu’a indiqué le président du Conseil national de l’ordre des architectes (CNOA), Azzedine Nekmouche, lors de l’assemblée générale des architectes de la zone de Tanger tenue dernièrement par visioconférence. «Nous devons nous battre pour retrouver notre rôle de concepteur et le bien-être de nos concitoyens», a-t-il dit.
M. Nekmouche a tenu à rappeler les efforts déployés par le Conseil national pour défendre les intérêts des architectes, dont les activités ont été frappées de plein fouet par la crise sanitaire, mais ils continuent de résister pour pouvoir retrouver le rythme de leur travail en temps normal.
L’intervenant a tenu à rappeler une série des chantiers entreprise par le CNOA pour soulever de grandes questions ou dans le traitement des dossiers prioritaires dont les facilités d’octroi des autorisations de construire ou la couverture sociale au profit des architectes.

Dans ce sens, M. Nekmouche a fait part du rôle joué par le conseil pour faire entendre les doléances des professionnels lors de ses réunions avec la ministre de l’aménagement du territoire national, de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville, Nouzha Bouchareb, ou avec d’autres responsables et partenaires concernés. L’intervenant a également saisi l’occasion pour saluer les efforts déployés par les Conseils régionaux de l’Ordre des architectes pour aider les professionnels dans le traitement de certains dossiers auprès des autorités ou des services administratifs concernés.
De son côté, le président du Conseil régional de l’ordre des architectes de la région du Nord-Zone de Tanger, Mokhtar Mimoun, a indiqué que les membres de son équipe ont multiplié les efforts pour suivre l’état de
la profession et coordonner avec les instances nationales et le ministère de tutelle et pour proposer les solutions en vue d’aider le secteur à survivre à cette crise. Il a ensuite passé en revue le bilan des actions de son Conseil.

«Nous avons géré les dossiers courants comme le transit par le Conseil à travers la délivrance du cahier du chantier et le visa du contrat. Ce travail a consisté surtout à conforter la relation avec les arrondissements de Tanger et Charf et à tisser de nouveaux liens avec les autres communes de Tanger», a-t-il fait savoir.
M. Mimoun a tenu à aborder d’autres questions et dossiers dont celui relatif à la discipline. «Il faut dire que les dossiers les plus graves sont actuellement du ressort des tribunaux d’appel au niveau de la capitale. Notre volonté est de clôturer les autres dossiers disciplinaires encore ouverts avant la fin de notre mandat», a-t-il précisé.
M. Mimoun a fait part de la contribution du conseil régional de la Zone de Tanger dans la préparation des dossiers nationaux et des propositions à défendre au niveau national. «Nous avons contribué à la préparation des propositions concernant le dossier CNSS et à la négociation d’un accord-cadre avec la DGI», a-t-il dit.

Cette assemblée a été l’occasion pour les architectes de réitérer leurs propositions s’orientant vers le maintien de leur activité et vers le retour de leur production au niveau normal.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles